Ashleigh Barty, championne des Internationaux de France en mai pour son premier titre en tournois du Grand Chelem, a porté à 15 sa série de victoires en Fed Cup.

Barty pulvérise Garcia à la Fed Cup

PERTH, Australie — Ashleigh Barty a poursuivi sur longue et remarquable lancée en 2019, corrigeant Caroline Garcia 6-0, 6-0 en seulement 56 minutes pour permettre à l’Australie d’égaler la finale de la Fed Cup de tennis à 1-1 avec la France, samedi.

Barty, championne des Internationaux de France en mai pour son premier titre en tournois du Grand Chelem, a porté à 15 sa série de victoires en Fed Cup. La séquence a commencé en février 2017.

«Je pense qu’il s’agit probablement du meilleur match de toute ma vie, a déclaré Barty. Je ne pouvais pas jouer un match plus parfait que ça.»

La victoire a permis à l’Australie de compenser pour la cinglante défaite d’Ajla Tomljanovic, 6-1, 6-1 contre Kristina Mladenovic lors du premier duel en simple de la journée.

Barty est prête à se mesurer à Mladenovic lors du premier match de la journée de dimanche.

«Je sais qu’elle possède les outils pour me placer dans des situations inconfortables, a décrit Barty en parlant de Mladenovic. Mon travail sera de contrer ces aspects de son jeu du mieux possible.»

Une semaine après avoir remporté les finales de la WTA à Shenzhen, la numéro un mondiale a été sans pitié pour Garcia, classée 45e, grâce à des services efficaces et des coups d’une précision chirurgicale. Elle a complété le match avec 15 coups gagnants et huit as.

Garcia a semblé peiner dans des conditions climatiques torrides, alors que le mercure s’est approché de la barre des 40 Celsius. Elle a multiplié les erreurs directes et n’a réussi que trois coups gagnants.

«Elle ne m’a pas donné beaucoup d’espace. Elle a bien joué dès le premier point, a décrit Garcia. Ma performance m’a déçue.»

Les espoirs de l’Australie de mettre fin à une disette de 45 ans en Fed Cup avaient mal commencé plus tôt en journée, lorsque Mladenovic a écrasé Tomljanovic en seulement 72 minutes.

Tomljanovic, une Croate qui a reçu le mois dernier l’autorisation de la Fédération internationale de tennis de représenter l’Australie, a été victime de six bris de service et n’a inscrit que deux coups gagnants.

Détentrice du 51e rang au classement de la WTA, Tomljanovic a été préférée à Samantha Stosur pour seconder Barty.

«C’est une tâche difficile pour Ajla de jouer directement en finale, a noté Mladenovic. J’ai disputé un match presque parfait. J’étais vraiment dans ma bulle.»

Tomljanovic a admis avoir eu de la difficulté à gérer sa nervosité.

«J’aurais aimé faire mieux dans les circonstances. Ça ne s’est pas passé comme prévu, a déclaré Tomljanovic. C’est vraiment unique. Vous ne jouez pas pour voir, vous jouez pour votre pays et vos coéquipières.»

L’Australie n’a pas gagné la Fed Cup, alors connue sous le nom de Federation Cup, depuis 1974. Evonne Goolagong, Dianne Fromholtz et Janet Young avaient uni leurs efforts pour vaincre les États-Unis 2-1, en Italie.

Le dernier triomphe de la France remonte à 2003, bien que le pays a participé à la finale en 2016.