Les Islanders deviennent la troisième équipe de Barry Trotz en tant qu'entraineur-chef.

Barry Trotz nommé entraîneur-chef des Islanders

EAST MEADOW — Barry Trotz n’a pas chômé longtemps. Trois jours après avoir démissionné à Washington, il a été nommé l’entraîneur-chef des Islanders de New York jeudi.

Trotz, qui a mené les Capitals de Washington à leur première conquête de la Coupe Stanley il y a deux semaines, aurait ratifié un contrat de cinq ans qui lui rapporterait le double de ce qu’un contrat, plus court, lui aurait rapporté avec les Capitals.

Trotz et les Capitals n’avaient pas réussi à s’entendre sur un salaire annuel comparable à celui d’autres entraîneurs ayant remporté la Coupe Stanley. Mike Babcock empoche 6,25 millions $, Joel Quenneville 6 millions $ et Claude Julien 5 millions $, loin devant tous les autres instructeurs du circuit Bettman.

À Washington, Trotz aurait vu son salaire légèrement augmenter, à un peu plus de 2 millions $. «Je suis allé voir la direction des Capitals et j’ai dit que c’était un peu injuste si on se fie à la valeur d’autres entraîneurs à travers la Ligue. J’ai demandé s’ils pouvaient faire quelque chose à ce propos. Quand j’ai reçu la réponse, je savais qu’il était temps que je prenne une autre direction.»

Message à Tavares

Le coup de filet de Lou Lamoriello, le nouveau président des opérations hockey des Islanders, envoie un message clair au joueur de concession John Tavares, qui pourrait devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet. L’arrivée de Lamoriello et de Trotz, ainsi que le dévoilement d’un site de construction pour le nouvel amphithéâtre des Islanders à Belmont Park, sont des gestes considérés comme significatifs dans l’espoir de conclure une nouvelle entente avec le joueur de centre étoile.

«Si on sait quelque chose à propos de Lou, de son passé et de ses actions, il va faire tout le nécessaire pour gagner», a mentionné Trotz, lors d’une conférence téléphonique. «J’ai un fort sentiment que quand Lou va rencontrer John, il va parler d’exécuter un plan à long terme qui lui permettra de gagner la Coupe Stanley.»

Trotz a déjà parlé à Tavares et il estime que la situation est entre bonnes mains avec Lamoriello, gagnant de trois Coupes Stanley en tant que directeur général des Devils du New Jersey. «Les deux hommes sont des plus intègres», a indiqué l’entraîneur de 55 ans à propos de Lamoriello et de Tavares. «Je crois qu’ils auront un très bon dialogue et nous espérons ravoir les services de John.»