Ballou Jean-Yves Tabla, que l'on voit ci-dessus contre Atlanta en avril 2017, pourrait affronter Philadelphie, samedi.

Ballou revient et s'excuse

Après avoir raté deux jours d'entraînement, le milieu de terrain Ballou Jean-Yves Tabla était de retour au Centre Nutrilait mercredi et il a présenté ses excuses aux membres de l'Impact de Montréal et aux partisans de l'équipe.
Ballou avait raté une séance de remise en forme lundi, puis avait préféré rester chez lui mardi à la place de s'entraîner avec ses coéquipiers, apparemment frustré par la décision du club de rejeter une offre de transfert de la part d'une formation européenne. Le joueur de 18 ans a publié un message d'excuses sur les réseaux sociaux, mercredi. Il n'a cependant pas rencontré les membres des médias après s'être entraîné en solitaire.
«Je tiens à m'excuser auprès de mes coéquipiers, de mes entraîneurs, de l'organisation de l'Impact, et aux supporters pour mon geste. Oui, j'ai de l'ambition et je veux aller au plus haut niveau dans ma carrière, mais je suis conscient que j'ai une entente avec mon club actuel que je dois respecter. Je n'ai jamais voulu être une source de distraction et je continue tous les jours d'avoir le désir d'aider mon club à atteindre ses objectifs.»
La controverse a éclaté lundi quand le réseau ESPN a rapporté que Ballou et son clan étaient insatisfaits des efforts de l'Impact pour favoriser un transfert vers l'Europe. ESPN mentionnait qu'une source avait affirmé que l'Impact avait rejeté les avances de plusieurs formations.
Offre «pas sérieuse»
Le directeur technique de l'Impact, Adam Braz, a toutefois martelé qu'une seule offre avait été reçue, puis rejetée puisqu'elle n'était «pas sérieuse». Il a précisé que l'offre était venue d'une équipe évoluant dans une ligue européenne de deuxième division.
Ballou a raté le dernier match de l'Impact, samedi dernier, en raison d'une blessure à un genou. Natif de la Côte d'Ivoire ayant grandi à Montréal, il a inscrit deux buts en 16 matchs en MLS cette saison et a ajouté un but en trois matchs en Championnat canadien.
Son contrat actuel avec l'Impact arrivera à échéance à la fin de la campagne 2018. L'équipe détient toutefois des options pour les trois saisons suivantes.
Piette : processus complété
Par ailleurs, l'Impact a enfin reçu le certificat de transfert international de Samuel Piette, mercredi, ce qui complète le processus de transaction du milieu de terrain québécois.
L'Impact avait annoncé jeudi dernier l'acquisition de Piette du club espagnol CD Izarra. Cependant, en raison du retard dans l'acquisition du document, il n'a pas pu enfiler l'uniforme bleu-blanc-noir samedi, quand l'Impact a défait l'Orlando City SC 2-1. Âgé de 22 ans et originaire de Repentigny, il sera donc admissible à jouer samedi, quand l'Impact rendra visite à l'Union de Philadelphie.
Piette a disputé un total de 46 matchs en troisième division espagnole au cours des deux dernières années, dont 32 avec le CD Izarra, la saison dernière. Il s'était joint au Deportivo La Coruña, en 2014, et a joué en prêt avec le Racing de Ferrol durant la saison 2015-2016. Il avait précédemment évolué en Allemagne, en 2013 et 2014, avec le club Fortuna Düsseldorf.
Il a joué son soccer amateur au Québec avec le FC Boisbriand, avant de rejoindre le FC Metz en France, de 2009 à 2012, grâce à un partenariat avec la Fédération de soccer du Québec. Sur la scène internationale, Piette a participé à 35 matchs de l'équipe canadienne, récoltant deux aides. Il a récemment brillé à la Gold Cup, en juillet, aidant le Canada à atteindre les quarts de finale.