À l’âge de 38 ans, Rocco Baldelli est le plus jeune à être nommé gérant de l’année.

Baldelli et Shildt gérants de l’année

NEW YORK — Rocco Baldelli, des Twins du Minnesota, et Mike Shildt, des Cardinals de St. Louis, ont été nommés les gérants de l’année au Baseball majeur.

Baldelli, dans l’Américaine, a devancé de justesse Aaron Bonne, des Yankees de New York. Baldelli et Boone ont tous deux reçu 13 votes de première place de la part de l’Association des chroniqueurs de baseball d’Amérique. Toutefois, Baldelli, à sa première saison à ce poste, a accumulé un plus grand nombre de votes de deuxième place.

À l’âge de 38 ans, Baldelli est le plus jeune à mériter l’honneur.

Baldelli a pris la relève d’une équipe qui avait gagné 78 matchs en 2018 et l’a guidée vers une saison de 101 victoires et le premier rang de la section Centrale de la Ligue américaine.

Changement de philosophie

Il a travaillé étroitement avec les spécialistes des statistiques avancées de l’équipe — un changement de philosophie par rapport à son prédécesseur, Paul Molitor, décoré de cet honneur en 2017 — et a supervisé un revirement de situation propulsé par une récolte de 307 coups de circuit, un record des Ligues majeures.

Dans la Ligue nationale, Shildt, 51 ans, a été préféré à Craig Counsell, des Brewers de Milwaukee, bien que ce dernier ait mérité plus de votes de première place. Toutefois, Shildt a reçu plus de votes de deuxième place et son nom est apparu sur un plus grand nombre de bulletins de vote.

En apprenant la nouvelle, Shildt n’a pu retenir quelques sanglots, précisant au passage qu’il avait vécu d’autres émotions fortes à la suite du décès de sa mère mercredi dernier.

À sa première saison complète au poste, après avoir remplacé Mike Matheny pendant la saison 2018, Shildt a guidé les Cardinals vers une récolte de 91 victoires et le premier rang de la section Centrale de la Ligue nationale.

Par ailleurs, il est le premier gérant à mériter pareil honneur sans avoir joué à quelque niveau que ce soit au baseball professionnel. La semaine dernière, les Cardinals lui ont accordé une prolongation de contrat jusqu’en 2022.

+

VOL DE SIGNAUX: LA MLB ENQUÊTE SUR LES ASTROS

Le Baseball majeur a élargi le mandat de son enquête sur l’organisation des Astros de Houston à la suite d’un article de The Athletic, qui rapporte que l’équipe a volé les signaux de ses adversaires en 2017 à l’aide d’une caméra positionnée au champ centre.

L’article cite le lanceur Mike Fiers, qui évoluait pour les Astros cette saison-là, et trois autres sources non identifiées au sein du club. Les Astros ont gagné la Série mondiale à la conclusion de cette campagne. Deux sources ont révélé à The Athletic que les Astros ont utilisé le même système pendant les séries, tandis qu’une autre prétend que le stratagème a pris fin avant les éliminatoires.

The Athletic indique que ce système a été mis sur pied par un frappeur en léthargie et un instructeur, qui n’ont pas été identifiés. La caméra au Minute Maid Park était branchée à un téléviseur situé dans le tunnel entre l’abri et le vestiaire des Astros. Les employés de l’équipe ou les joueurs communiquaient avec les frappeurs en frappant d’un bâton une poubelle pour indiquer une balle à effet.

«Je souhaite nettoyer le sport un peu parce que des gars perdent leur boulot à cause de stratagèmes comme celui-là, parce qu’ils ne savent pas», a indiqué Fier au site Internet.

Par communiqué, les Astros ont déclaré «avoir lancé une enquête en coopération avec la MLB». Ils ont refusé de commenter davantage ce dossier.

Le Baseball majeur a resserré ses règles contre les vols de signaux avant la saison 2019, instaurant des mesures pour s’assurer que les équipes n’utilisent pas de vidéo pour ce faire.

«Après que nous ayons étudié ces nouvelles informations, nous allons déterminer quelles sont les prochaines étapes, a expliqué la MLB par communiqué.

Les Astros sont déjà la cible d’une enquête lancée par le Baseball majeur. Le directeur général adjoint Brandon Taubman a été congédié pour avoir tenu des propos inappropriés à l’endroit de femmes journalistes à la suite de la victoire des Astros en série de championnat, le 19 octobre. L’équipe avait alors publié un communiqué accusant Sports Illustrated d’avoir fabriqué une histoire de toutes pièces. L’équipe s’est par la suite rétractée. Taubman a été congédié le 24 octobre.