Les joueurs du Drakkar ont bien essayé de tromper Francis Leclerc de toutes les façons possibles, mais le cerbère, bien appuyé par sa défensive, ne voulait rien entendre.

Baie-Comeau/Moncton: le Drakkar freiné par Francis Leclerc [VIDÉO]

BAIE-COMEAU — Francis Leclerc avait encore des miracles à réaliser à Baie-Comeau. Le gardien des Wildcats a de nouveau été impérial samedi, stoppant 39 rondelles pour conduire les siens vers un gain de 5-2 aux dépens du Drakkar. Moncton a donc créé l’égalité 1-1 dans cette série, qui se déplace au Nouveau-Brunswick pour les trois prochains matchs.

Les joueurs du Drakkar ont bien essayé de tromper Leclerc de toutes les façons possibles, mais le cerbère, bien appuyé par sa défensive, ne voulait rien entendre. Les locaux ont aussi raté une tonne de chances de marquer en ratant le filet dans des moments-clés. En toute logique, le gardien a récolté la première étoile pour une deuxième partie d’affilée. À l’opposé, Alex D’Orio n’a pas réussi à faire les gros arrêts, cédant 4 fois sur 21 tirs.

«On se devait de rebondir. On s’est regroupé car il ne fallait pas que ça devienne 2-0 pour l’autre équipe», de déclarer Leclerc, qui dit s’être nourri de l’émotivité de jouer à Baie-Comeau, devant ses anciens partisans. «Les gars ont mieux joué en défensive et ont été plus opportunistes à l’attaque», a-t-il ajouté.

En offensive, le trio d’Elliot Desnoyers, Mika Cyr et Jeremy McKenna a fait bien des dommages. Le premier a marqué deux fois, dont le but gagnant. Cyr (but dans un filet désert et trois passes) et McKenna (trois passes) ont aussi contribué à ce gain. «Il a vraiment été excellent, Francis, on lui en devait une après le match de vendredi», a soutenu Desnoyers. «Maintenant, on retourne chez nous et on va essayer de garder le momentum de notre côté.»

Moncton est 2 en 6 avec l’avantage d’un homme, comparativement à 1 en 7 pour Baie-Comeau. Une partie du résultat s’explique là, selon Martin Bernard. «On a eu des chances en or de la mettre dedans, beaucoup de grosses chances, mais on n’a simplement pas été en mesure de finir la job. Ç’a été une question d’opportunisme», a ajouté l’entraîneur-chef du Drakkar.

«On s’attendait à ce qu’ils (les Wildcats) jouent plus serré. Il faut garder à l’esprit qu’il faut continuer à aller vers le filet et récupérer les retours», a enchaîné le pilote. «Il (Leclerc) fait une bonne job de l’autre côté. À nous de mettre plus de trafic et de ne pas perdre confiance.»

Quant au travail de son gardien, Bernard a refusé de le critiquer, bien au contraire. «Alex est notre gardien numéro 1, c’est lui qui est là pour faire la job et il va faire la job. Vous pouvez poser les questions que vous voulez sur Alex, j’ai entièrement confiance en lui et il va faire le travail», a-t-il lancé aux scribes.

Le premier vingt a été nettement moins endiablé que la veille. Le Drakkar a toutefois reçu deux jeux de puissance consécutifs en première moitié de l’engagement, mais Leclerc a refusé de céder. Les visiteurs ont été les premiers à s’inscrire au pointage lorsque Desnoyers, bien placé dans l’enclave, a trompé la vigilance de D’Orio pour une première fois.

En deuxième, Moncton a fait preuve d’indiscipline, accordant cinq autres avantages numériques au Drakkar, dont deux cinq contre trois de 1 :35 et 1 :01. Baie-Comeau est parvenu à marquer à la fin de la première double supériorité, Leclerc n’y pouvant rien sur le tir sur réception d’Ethan Crossman.

Les Wildcats ont répliqué de la même façon. Blanchis à leurs 11 premiers avantages numériques dans cette série, ils ont finalement cassé la glace sur le long tir des poignets d’Alexander Khovanov, qui avait des yeux.

Au début du dernier tiers, le second du match de Desnoyers a fait mal aux locaux. Samuel L’Italien a bien réduit l’écart à un but, mais le filet de Jacob Hudson au terme d’une échappée a mis fin aux espoirs de la majorité des 2415 spectateurs.

NOTES : Jakob Pelletier et Jordan Spence, tous deux blessés au bas du corps vendredi, n’étaient pas en uniforme pour les Wildcats. Pour remplacer Spence, ces derniers ont fait appel à l’ex-Drakkar Jérémie Hébert plutôt que de devoir évoluer à cinq défenseurs comme vendredi…Les matchs à Moncton seront diffusés gratuitement dans la section bar du Centre Henry-Leonard.