Les championnes du monde en tandem sur route, Lyne Bessette et Robbi Weldon, ont facilement remporté l'épreuve de Coupe du monde de paracyclisme présentée hier à Baie-Comeau.
Les championnes du monde en tandem sur route, Lyne Bessette et Robbi Weldon, ont facilement remporté l'épreuve de Coupe du monde de paracyclisme présentée hier à Baie-Comeau.

Baie-Comeau hôte des Championnats du monde de paracyclisme

Steeve Paradis
Steeve Paradis
Collaboration spéciale
Pour la deuxième fois en quatre ans, Baie-Comeau recevra les Championnats du monde de paracyclisme sur route de l'Union cycliste internationale (UCI). Près de 500 membres d'équipes nationales, dont plus de 300 athlètes, seront à ce rendez-vous fort couru en raison de la qualité du parcours et de l'accueil des Baie-Comois, qui répondent présents par milliers autour du circuit.
Le paracyclisme n'a (presque) plus de secret pour les gens de Baie-Comeau, qui accueille une épreuve de niveau mondial pour un quatrième été consécutif. En 2011 et 2012, c'était une étape de la Coupe du monde de paracyclisme, alors qu'en 2010 et cette année, du 28 août au 1er septembre, il s'agit de la compétition la plus importante de l'année, soit les Championnats du monde.
«C'est un outil de développement extraordinaire d'avoir une épreuve de cette envergure au pays, en plus dans un environnement comme celui de Baie-Comeau, qui est incomparable», a lancé le superviseur du paracyclisme à Cyclisme Canada, Arnaud Litou. «L'appui des citoyens et du milieu décuple l'effort des athlètes.»
«Modèle d'organisation»
Le délégué technique de l'UCI, Louis Barbeau, partage la même analyse. «Les athlètes n'avaient jamais reçu un tel accueil», a-t-il affirmé en soutenant qu'il n'avait pratiquement plus de boulot à faire sur le plan technique. «Baie-Comeau constitue un modèle d'organisation», a-t-il ajouté.
La porte-parole de ces Championnats du monde sur route UCI est une habituée du parcours, Marie-Claude Molnar, qui en sera à son quatrième passage dans la Manicouagan. Rappelant que courir à Baie-Comeau représente un grand défi, la cycliste de catégorie C4 qui portait fièrement sa médaille de bronze au contre-la-montre individuel acquise aux Jeux paralympiques de Londres l'an dernier n'a pas manqué de souligner l'enthousiasme de la population devant les performances des paracyclistes.
L'UCI aimerait que près de 40 nations soient représentées à ces championnats, peut-être les derniers à se tenir à Baie-Comeau. «Ça ferme la boucle, mais ça ne veut pas dire qu'il n'y aura pas d'autres événements majeurs ici», a souligné Barbeau.
La majorité des athlètes inscrits se retrouveront à Matane pour l'épreuve finale de la Coupe du monde de paracyclisme la fin de semaine précédant les Championnats du monde. La proximité des deux événements servira de test à l'UCI, car ce sera la première fois que la finale de la Coupe du monde et les Championnats du monde seront présentés deux semaines d'affilée.