Glen Constantin

Avantage Chiefs, selon les coachs en chef de Québec

Si on se fie aux entraîneurs-chefs de football collégial de première division et de football universitaire de la région de Québec, les Chiefs de Kansas City devraient gagner le Super Bowl dimanche contre les 49ers de San Francisco. La troupe menée par le quart Patrick Mahomes dont fait partie le garde québécois Laurent Duvernay-Tardif n’aura toutefois pas la tâche facile puisque tous s’entendent pour dire que les partisans devraient avoir droit à un match très serré qui devrait être des plus excitants. Plusieurs ne se risquent d’ailleurs même pas à prédire un gagnant tellement ils s’attendent à un match qui pourrait aller d’un côté comme de l’autre.

GLEN CONSTANTIN, ROUGE ET OR DE L'UNIVERSITÉ LAVAL

Grand amateur de défensive, l’entraîneur-chef du Rouge et Or de l’Université Laval Glen Constantin ne peut d’abord que saluer le travail de la ligne défensive des 49ers, considérée par plusieurs comme la plus redoutable de la NFL. «Si les 49ers peuvent se mettre à courir le ballon comme ils sont capables de le faire, ça pourrait compliquer les choses pour Kansas City puisque la défensive des Chiefs a un peu de misère au sol», explique-t-il. Pour Constantin, les Niners devront donc éviter que l’offensive des Chiefs passe beaucoup de temps sur le terrain. «La clé, pour les 49ers, c’est de pouvoir garder l’offensive des Chiefs sur le banc. S’ils ne sont pas capables de faire ça, ça se pourrait qu’on ait un match avec plus de points», poursuit-il. Pour ce qui est des quarts-arrière en présence, Constantin croit que Jimmy Garoppolo devra augmenter son jeu d’un cran pour permettre aux siens de l’emporter. «Il faudra que son jeu soit de haut niveau. Il ne peut pas jouer contre les Chiefs et passer le ballon seulement huit fois. Quant aux Chiefs, il y a tellement de talent offensif dans cette équipe-là avec le demi-inséré Travis Kelce et le receveur de passes Tyreek Hill que Mahomes n’a qu’à jouer à l’intérieur de ses moyens et son équipe connaîtra un gros match.» En tant que responsable d’un programme de football U Sports, Glen Constantin apprécie aussi la présence d’un Laurent Duvernay-Tardif en grande finale de la NFL. «C’est quelque chose d’unique, le dernier Québécois à jouer lors d’un match du Super Bowl était Jean-Philippe Darche en 2006. C’est un grand honneur et c’est agréable de voir un joueur se rendre au sommet de son sport. C’est comme un athlète qui se rend aux Jeux olympiques. Ça démontre sa persévérance et son travail et ça rejaillit sur tous les programmes canadiens, car Laurent, tout comme Jean-Philippe, a été développé ici.»

Prédiction : Chiefs 34/49ers 27

Pierre-Alain Bouffard

PIERRE-ALAIN BOUFFARD, FAUCONS DU CÉGEP LÉVIS-LAUZON

Même s’il avoue qu’il aimerait voir les Chiefs triompher en raison de la présence du Québécois Laurent Duvernay-Tardif et de la belle histoire qui entoure sa montée vers la NFL, le pilote des Faucons du cégep Lévis-Lauzon Pierre-Alain Bouffard précise qu’il «ne mettrait pas d’argent sur ça». «Ça risque d’être un excellent Super Bowl, mais ça va être assez serré, car les deux équipes ont de bons éléments tant défensifs qu’offensifs. J’ai vraiment l’impression que ça va finir sur une possession, un placement, ou alors par dix points, un touché et un placement», avance-t-il. «La ligne défensive des 49ers est ultra-mobile et pourrait très bien mettre de la pression. Ils ont aussi le demi de coin Richard Sherman qui pourrait jouer un rôle important défensivement.» Et en plus de Mahomes, dont le talent est bien connu, et de la puissante offensive des Chiefs, Bouffard ne manque pas de rappeler que l’entraîneur des Niners, Kyle Shanahan, a aussi un style offensif. «C’est une très bonne tête de football, il ne faut pas le sous-estimer, tout comme le quart-arrière Jimmy Garoppolo qui a grandi dans le système des Patriots de la Nouvelle-Angleterre.» Fasciné par Laurent Duvernay-Tardif, l’entraîneur des Lévisiens est heureux lui aussi de le voir au sommet de son sport. «J’aime son histoire. Il évolue dans la plus grosse ligue au monde, mais il est resté au Canada pour atteindre cet objectif. Ça prouve qu’on peut développer de bons talents chez nous.»

Prédiction : Une victoire par 10 points ou moins

Claude Juneau

CLAUDE JUNEAU JR., ÉLANS DU CÉGEP GARNEAU 

Le pilote des Élans du cégep Garneau ne cache pas que son cœur penche pour les 49ers de San Francisco. «C’est l’équipe de mon enfance, les Joe Montana, Jerry Rice. Mais nonobstant cela, voir une équipe qui roule à plein régime comme les Chiefs avec deux Canadiens sur leur ligne offensive [Laurent Duvernay-Tardif et le franco-ontarien réserviste Ryan Hunter] au Super Bowl, c’est quelque chose aussi!» Pour l’emporter, San Francisco devra établir le jeu au sol et la puissante ligne défensive des 49ers devra mettre de la pression sur le quart Patrick Mahomes. «Il y a un magicien de l’autre côté. Il fait des miracles avec peu de choses et il est en mesure de faire des jeux spectaculaires par la passe», met en garde Juneau en parlant de Mahomes. «L’autre question, c’est de savoir si le front défensif des Chiefs sera capable d’arrêter l’attaque au sol de San Francisco.» Même s’il a un faible pour les Niners, le pilote de Garneau avoue qu’il aimerait voir Duvernay-Tardif sortir gagnant du Super Bowl. «Au-delà du joueur, c’est l’être humain. Laurent est tellement une bonne personne! Après l’avoir vu obtenir du succès à tous les niveaux, percer l’alignement partant des Chiefs et se démarquer, tous les Québécois devraient avoir la fierté de le voir réussir», conclut-il, soulignant les passages au Super Bowl de Québécois comme Jean-Philippe Darche, Tom Nütten, Deitan Dubuc et David Foucault même s’ils n’ont pas tous foulé le terrain durant le match ultime.

Prédiction : Un match palpitant qui pourrait aller d’un côté comme de l’autre

Dave Parent

DAVE PARENT, TITANS DU CÉGEP DE LIMOILOU

L’entraîneur-chef des Titans du cégep Limoilou ne se risque pas au jeu des prédictions, mais est convaincu que les amateurs de football auront droit à un bon match dimanche. «Nous sommes en présence de deux génies offensifs en Andy Reid et Kyle Shanahan», indique-t-il en mentionnant les entraîneurs-chefs des Chiefs et des Niners. Cependant, il ne faudrait malgré tout pas s’attendre à un match où pleuvront les points. «On n’aura pas des scores comme 44 à 41! Ce sera un match à bas pointage, car les deux équipes vont essayer de ralentir le ballon. La game va être raccourcie et ça va se jouer au quatrième quart», analyse-t-il. «Ça devrait aussi se jouer entre les deux demi-insérés : George Kittle des 49ers et Travis Kelce des Chiefs. Aussi, les Chiefs sont mieux armés avec le maraudeur Tyrann Mathieu et ils n’auront pas le même plan de match contre les 49ers. De leur côté, les 49ers vont essayer de lever un peu plus le ballon plutôt que de miser seulement sur la course», enchaîne Dave Parent. «Jimmy Garoppolo est un excellent quart-arrière, mais je ne sais pas comment San Francisco va faire pour arrêter Kelce, car, s’ils arrêtent Kelce, ça risque d’ouvrir le jeu pour Mahomes», reprend-il. Parent est aussi excité à l’idée de voir à l’oeuvre Laurent Duvernay-Tardif, «l’un des meilleurs gardes de la ligue» selon lui. «À l’intérieur, les Chiefs sont très très très solides, notamment avec Laurent, et leur ligne offensive est très mobile. Laurent a toujours bien performé et ce sera le cas encore dimanche. Je crois qu’on aura droit à une belle bataille jusqu’à la toute fin!», résume l’entraîneur des Titans, qui avoue espérer voir Andy Reid soulever le trophée Vince Lombardi. «Même si je suis un gars de défensive, j’aime beaucoup Reid. Il le mérite et je crois que c’est tout ce qui lui manque pour aller au Temple de la Renommée.»

Prédiction : Un match à bas pointage

MARC-ANDRÉ DION, NOTRE-DAME DU CAMPUS NOTRE-DAME-DE-FOY

Pour Marc-André Dion, il ne fait aucun doute que les Chiefs de Kansas City sortiront gagnants du Super Bowl LIV. «C’est certain que les Chiefs vont gagner ça! Patrick Mahomes est un excellent quart-arrière et l’attaque des Chiefs est trop explosive pour que ça se termine autrement», indique-t-il en concédant cependant que ce sont «deux grandes équipes» qui s’affronteront dimanche sur le terrain du Hard Rock Stadium de Miami Gardens. «Pour cette raison, on aura droit à tout un Super Bowl. Ce sera assurément un match enlevant», poursuit l’entraîneur du Notre-Dame. Après avoir suivi l’évolution des deux formations depuis le début des séries, Dion n’est pas encore convaincu que le quart des 49ers Jimmy Garoppolo puisse amener son jeu à un autre niveau. «On n’a pas encore vu Garoppolo avoir le match entre les mains. Il n’aura peut-être pas le choix de lancer la balle lors du Super Bowl et je crois que c’est peut-être là qu’on pourra voir les faiblesses dans son jeu.» L’analyse que fait Dion des différents éléments en présence lui fait croire que le Québécois Laurent Duvernay-Tardif devrait rentrer au Canada avec une bague du Super Bowl. «L’équipe des Chiefs est trop complète pour qu’ils ne remportent pas ce match. De plus, leur entraîneur Andy Reid est vraiment dû pour gagner une finale en tant qu’entraîneur-chef.»

Prédiction : Chiefs 31/49ers 28