Austin Chrismon, un ancien des Champions d’Ottawa récemment libéré, n’a pas raté sa rentrée chez les Capitales, ne donnant qu’un point mérité en 6,1 manches.

Autre remontée dramatique des Capitales

Comme dimanche, les Capitales de Québec ont profité de leur dernier tour au bâton pour combler un déficit de 5-2 en fin de neuvième manche et vaincre les Aigles de Trois-Rivières 6-5, mercredi au Stade Canac, devant 3850 spectateurs sur le bout de leur siège.

Mieux encore, les Capitales ont signé cette quatrième victoire d’affilée contre Garrett Mundell (1-2), considéré comme étant le meilleur releveur de la Ligue Can-Am. Il a concédé quatre points, en neuvième, dont celui décisif sur un simple de Chris Shaw après deux retraits.

«Même lorsqu’ils [les Aigles] ont pris les devants dans les dernières manches, les gars y croyaient encore. Il y a eu un peu de magie en neuvième contre le meilleur releveur de la Ligue. Comme dimanche, on est revenu de l’arrière et ce genre de victoire cimente l’esprit d’équipe, pas à peu près. On voit que les joueurs se donnent de l’amour, c’est peut-être le début d’une belle séquence», a dit le gérant Patrick Scalabrini.

Avant cette dernière manche, les Aigles étaient pourtant en bonne position pour mettre fin à une série de deux défaites de suite.

«Déçu»

«Je suis déçu, c’est certain. Lorsqu’on détient une avance de trois points, en neuvième, on est supposé l’emporter. Mais je ne suis pas fâché, car c’est la première fois seulement que ça arrive à notre releveur numéro 1, qui n’était pas capable de lancer une balle sous la ceinture… Ce genre de défaite survient toujours dans une saison, on ne peut que rebondir demain [jeudi] et conclure la série sur une bonne note», a confié le gérant des Aigles, T.J. Stanton, ravi par la sortie du partant Chris Murphy, efficace pendant 6,2 manches.

Il avait plus le goût de blâmer un peu son attaque, qui n’a pas su profiter de quelques ouvertures présentées par le partant Austin Chrismon, mandaté au monticule une journée plus tôt que prévu en raison d’une blessure à Karl Gélinas. Il n’a pas raté sa rentrée, ne donnant qu’un point mérité en 6,1 manches.

«On a vu le Chrismon des beaux jours. Il lance rapidement, il était prêt et crinqué pour son premier match avec nous. En espérant que ce nouveau départ lui donnera un second souffle», a indiqué Scalabrini à propos de l’ancien des Champions d’Ottawa, récemment libéré.

«On se bat avec acharnement»

Avec trois coups sûrs en cinq présences et auteur du point produit victorieux, Chris Shaw a eu son mot à dire dans cette victoire. «Incroyable! En neuvième, les gars ont eu de bonnes présences contre leur stoppeur, et moi, je n’ai pas perdu de temps, j’ai frappé le premier lancer. On se bat avec acharnement depuis quelques matchs, on a vécu des choses difficiles, mais on prend les victoires une à la fois», a noté Shaw, qui avait raté les matchs du week-end dernier.

Pour les Aigles, David Glaude a frappé deux coups sûrs et produit deux points, tout comme Alberth Martinez, qui avait donné les devants 3-2 aux siens en septième. Anthony Hermelyn (7e) a frappé un circuit en solo, en huitième. En relève, Dany Giroux-Paradis (2-2) a été crédité de la victoire, qui laisse les Capitales à 5,5 matchs de la quatrième place au classement.

La série prend fin jeudi (19h au Stade Canac) avec un duel entre Kevin McNorton (6-5) et David Richardson (2-1).

+

KARL GÉLINAS BLESSÉ

Karl Gélinas s’est fait mal lorsque les joueurs se tiraillaient sur le terrain dans l’incident de dimanche ayant mené à un total de 19 matchs de suspension.

Au moment où ils font appel au détenteur du record pour le plus de victoires de l’histoire de la Ligue Can-Am, les Capitales ont appris une mauvaise nouvelle : leur as Karl Gélinas s’est blessé au coude dans la mêlée générale de dimanche et il a raté son départ, mercredi.

Gélinas s’est fait mal lorsque les joueurs se tiraillaient sur le terrain dans l’incident ayant mené à un total de 19 matchs de suspension et des amendes totalisant 400 $.

«On espère que ça ne sera pas trop long. On se cherchait déjà un partant, on en aurait vraiment besoin présentement», a dit le gérant Patrick Scalabrini.

Gélinas a subi un traitement d’acupuncture au lieu d’affronter les Aigles, mercredi. Il a aussi lancé légèrement sur une distance de 100 pieds.

Les Capitales ajouteront le nom du lanceur recrue Sean Cruz à leur alignement, en fin de semaine, en plus de donner la balle, vendredi, à Isaac Pavlik, auteur de 100 victoires en carrière avec les Jackals du New Jersey. Le petit gaucher a accepté de prêter main-forte aux Capitales même s’il n’a pas lancé au niveau professionnel depuis la saison 2017.

Une mauvaise nouvelle n’arrivant jamais seule, les Capitales ont perdu les services de l’arrêt-court Michael Baca pour quelques jours en raison d’une blessure au talon. Il devrait accompagner l’équipe dans son prochain périple sur la route.

Peley reste à la maison

Voilà pourquoi Josué Peley, qui n’a pas joué chez les pros depuis 2015, évoluait à l’arrêt-court, mercredi. La veille, il avait frappé deux coups sûrs en cinq et produit cinq points à son premier match depuis 2015. Peley, qui a servi de traducteur pour les joueurs d’expression espagnole des Blue Jays de 2016 à 2018, n’accompagnera pas l’équipe dans son périple à Rockland et Sussex à compter de vendredi.

À la recherche de renfort, le gérant Patrick Scalabrini a donc offert un contrat au voltigeur Francis Désilets, qui a conservé une moyenne de ,333 avec les Aigles avant d’être libéré pour faire place à Raphaël Gladu. Natif de Saint-Maurice, Désilets a grandi à 10 minutes du stade des Aigles tout en gardant un œil sur les Capitales.

«Je suis venu souvent les voir, j’ai un grand respect et beaucoup d’admiration pour les Capitales. Je ne m’attendais pas à recevoir un appel même si je savais que je pourrais avoir une autre chance quand j’ai été libéré. Je pensais que ça arriverait plus vite, mais je comprends aussi que les alignements sont complets. Je veux juste profiter de cette occasion pour montrer ce que je peux faire, ça pourrait m’ouvrir des portes pour l’an prochain. Je vais prendre les choses une à la fois», a confié Désilets avant le match.