Après avoir défendu avec succès son titre à Lyon, Félix Auger-Aliassime a poursuivi sur sa lancée en remportant son premier match aux Internationaux de tennis de Blois.

Auger-Aliassime remporte son premier match à Blois

Cinquième tête de série des Internationaux de tennis de Blois, en France, Félix Auger-Aliassime a aisément franchi la première ronde de ce tournoi Challenger, mardi, à la faveur d’une victoire en deux manches de 6-2, 6-3 contre l’Italien Andrea Basso.

Vainqueur de l’Omnium Sopra Steria de Lyon, dimanche, Auger-Aliassime est à la recherche de sa quatrième victoire en carrière sur ce circuit de l’ATP. Son triomphe de Lyon était son premier sacre de la saison 2018. Il s’agissait aussi d’une première défense de titre pour le joueur de 17 ans de L’Ancienne-Lorette.

Mardi, le joueur classé au 172e rang mondial a battu le gaucher italien de 24 ans qui pointait au 318e rang du classement. Auger-Aliassime a encore connu du succès au service avec cinq as, quatre bris et un taux de réussite de 81 % sur sa première balle de service. L’an dernier, Auger-Aliassime s’était incliné au deuxième tour de ce tournoi, qui suivait encore celui de Lyon au calendrier.

Au deuxième tour, la fierté du Club Avantage de Québec se mesurera au Chilien Marcelo Tomas Barrios Vera, un joueur ayant atteint le tableau principal via les qualifications, en fin de semaine, pendant que son rival québécois se farcissait l’Omniun de Lyon. À 20 ans, la 372e raquette mondiale l’a emporté en trois sets contre l’Espagnol de 32 ans Daniel Gimeno-Traver, classé au 202e rang.

Finaliste à Lyon contre Auger-Aliassime, le Français Johan Talbot a perdu par abandon en première ronde alors qu’il tirait de l’arrière 2-5 au premier set. Son compatriote Alexander Muller, qui avait perdu en quart de finale contre Auger-Aliassime, la semaine dernière, s’est aussi incliné en première ronde de ce tournoi disputé à Blois.

Une mission sur terre battue

La semaine dernière, Auger-Aliassime avait indiqué qu’il faisait l’impasse sur les tournois sur gazon, préférant se concentrer sur ceux disputés sur terre battue. «J’ai récemment fait une tournée de huit semaines qui s’est conclue à Roland-Garros. Malgré tout le travail effectué, les résultats n’ont pas été à la hauteur de mes attentes», a-t-il indiqué à Tennis Canada à la suite de sa victoire à Lyon et en lien avec son éventuelle absence au tournoi de Wimbledon.

«Pourtant, j’ai senti que mon jeu s’améliorait et qu’on était en train de bâtir quelque chose de bien avec mon équipe. Ce travail que je juge inachevé, je veux donc le poursuivre, car je crois que je pourrai en récolter les fruits dans les prochaines semaines. J’avais l’impression d’avoir une mission à terminer sur la terre battue. Ce sera une autre longue tournée qui me mènera jusqu’à la Coupe Rogers.»