Félix Auger-Aliassime est passé bien près de s’offrir un beau cadeau pour ses 18 ans, mais il a laissé filer une avance de 4-1 en troisième manche.

Auger-Aliassime perd un duel enlevant

TORONTO — Daniil Medvedev a réussi à gâcher la fête de Félix Auger-Aliassime au bout d’une longue soirée retardée par la pluie, mercredi à la Coupe Rogers de Toronto.

Le natif de L’Ancienne-Lorette espérait bien célébrer ses 18 ans en accédant au troisième tour de la Coupe Rogers, mercredi à Toronto. Le Russe de 22 ans a toutefois déjoué ses plans en l’emportant 3-6, 6-4 et 7-6 (7). 

Dans un marathon en dents de scie de 2 heures et 36 minutes, Medvedev a finalement gagné sur sa troisième balle de match, quand Auger-Aliassime a envoyé la balle dans le filet. La rencontre a pris fin un peu après minuit, mais la foule a tout de même chanté «Bonne fête» en retard à la jeune sensation alors qu’il quittait le court central.

Classé 133e au monde, Auger-Aliassime s’était payé le Français Lucas Pouille, 18e raquette mondiale, lors du premier tour. Cette fois, il s’est fait montrer la sortie par un joueur occupant le 68e rang mondial. Le Québécois a gaspillé des avances de 4-1 en troisième manche et de 4-1 dans le bris d’égalité.

Shapovalov gagne

Parmi les quatre Canadiens en lice mercredi, seul Denis Shapovalov (26e mondial) a remporté son duel. Le favori local a battu 6-3 et 7-5 l’Italien Fabio Fognini (14e), grâce notamment à neuf as et quatre bris.

Le match a commencé après plusieurs heures de retard en raison de la pluie et a aussi été interrompu au cours du premier set. Shapovalov n’a pas caché sa déception quand il a appris que son match était déplacé sur le court secondaire, même si ç’a peut-être joué en sa faveur en fin de compte.

«Je sais que plusieurs amis devaient venir m’encourager et que plusieurs partisans avaient hâte de me voir sur le court central», a dit Shapovalov, qui a grandi à Richmond Hill, en Ontario.  «Mais la foule a été incroyable et m’a beaucoup aidé. Je ressentais l’énergie en raison de la configuration plus intime et je crois aussi que ç’a dérangé Fognini vers la fin.»

Shapovalov a obtenu trois bris au deuxième set, comblant un retard de 0-4. Son prochain rival sera Robin Haase (39e), tombeur du Russe Mikhail Youzhny, 7-5 et 6-2. Plus tôt cette saison à Rome, le Canadien de 19 ans a remporté son unique duel contre le Néerlandais. 

Un autre Ontarien, Milos Raonic, a baissé pavillon 7-6 (4), 4-6 et 6-1 contre une vedette montante, Frances Tiafoe, 41e au classement mondial, une douzaine de rangs derrière le Canadien. L’Américain a fait fi des 20 as de Raonic. «J’ai simplement mal joué. Je me pressais trop au service, je ne prenais pas le temps nécessaire et j’étais trop prévisible. Et  Tiafoe a levé son jeu d’un cran. Il a bien fait.»

En début de journée, le quadruple champion Novak Djokovic avait disposé 6-3 et 6-4 de l’Ontarien Peter Polansky (121e). Le Serbe de 31 ans a réussi 7 as et n’a concédé aucune balle de bris.

«J’ai bien servi dans les moments importants, quand j’avais besoin de ma première balle,» a analysé Djokovic, qui a désormais remporté 21 de ces 24 derniers matchs.  Avec AFP