Ayant profité d’un laissez-passer, Félix Auger-Aliassime fera ses débuts à l’Omnium Citi de Washington, mercredi. Le Québécois classé neuvième tête de série et 22e au monde se mesurera à Reilly Opelka, un géant de six pieds 11 pouces qui est au 43e échelon mondial.

Auger-Aliassime et Raonic face à des favoris locaux à Washington

WASHINGTON — Les Canadiens Félix Auger-Aliassime et Milos Raonic disputeront leur premier match à l’Omnium de tennis Citi de Washington mercredi après-midi face à des Américains.

Ayant tous deux bénéficié de laissez-passer jusqu’en deuxième ronde du tournoi, Auger-Aliassime et Raonic joueront l’un après l’autre sur le court John-Harris, contre Reilly Opelka et Tim Smyczek respectivement

Opelka, un géant de six pieds 11 pouces au service explosif, a atteint le deuxième tour grâce à une victoire de 6-4, 7-6 (3) contre son compatriote Christopher Eubanks mardi après-midi. Ce sera la première fois que Auger-Aliassime, 9tête de série et 22e joueur mondial, affronte Opelka, qui se classe 43e au monde.

De son côté, Smyczek, qui pointe au 281e rang de l’échiquier du tennis masculin, avait causé une certaine surprise en défaisant l’Australien Matthew Ebden en deux manches identiques de 6-4 lundi soir.

Ce sera le troisième duel entre Raonic et Smyczek, et le premier depuis 2017. Raonic a gagné les deux premiers affrontements, tous deux joués sur surface dure, sans perdre une seule manche face à son rival de 31 ans.

Auger-Aliassime et Raonic se trouvent dans la section inférieure du tableau, de sorte que leur route pourrait se croiser en demi-finale.

Surprise de taille

Dans un match du volet féminin en tout début de journée mardi, l’Américaine Sloane Stephens, favorite du tournoi, a été surprise en deux sets de 6-2 et 7-5 par Rebecca Peterson, de la Suède. Stephens est huitième au monde, Peterson 70e. Elles s’affrontaient pour la première fois.

Peterson a commis trois doubles fautes, mais elle a récolté cinq des sept bris du match. Elle méritait une première victoire face à une joueuse du top 10.

Stephens a remporté ce tournoi en 2015, deux ans avant de devenir la reine de Flushing Meadows. Au deuxième tour, Peterson aura comme rivale l’Italienne Camila Giorgi, tombeuse de l’Américaine Sachia Vickery, 6-2 et 7-5.

Une autre favorite de la foule a baissé pavillon, Shelby Rogers se voyant écartée par la Française Kristina Mladenovic, 6-4 et 6-4.

Eugenie perd aussi en double

En double, la Canadienne Eugenie Bouchard et l’Américaine Sofia Kenin ont perdu 6-0 et 6-2 devant une paire russo-japonaise, Anna Kalinskaya et Miyu Kato. En simple, lundi, Bouchard a été surclassée par l’Américaine Lauren Davis, victorieuse 6-1 et 6-2.

Chez les hommes, quatre joueurs ont mérité leur billet pour la troisième ronde, dont le Russe Daniil Medvedev, 3e tête de série, le Britannique Kyle Edmund (13e) et l’Américain Frances Tiafoe (16e).

Medvedev et Tiafoe s’affronteront dans un match qui devrait avoir lieu jeudi, tandis qu’Edmund se mesurera au Français Jo-Wilfried Tsonga, qui a surpris le Russe Karen Khachanov, deuxième tête de série, 6-4, 2-6, 7-5 dans un duel de deuxième ronde.

+

POSPISIL, SCHNUR ET POLANSKY À LA COUPE ROGERS

Les Canadiens Brayden Schnur, Vasek Pospisil et Peter Polansky ont obtenu leur laissez-passer pour la Coupe Rogers de Montréal, a annoncé Tennis Canada mardi.

C’est donc dire qu’il y aura au moins six représentants de l’unifolié au tableau principal du tournoi de la série Masters 1000, puisque Milos Raonic, Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov étaient déjà assurés d’y participer.

D’ailleurs, Tennis Canada a indiqué qu’Auger-Aliassime et Pospisil ont reçu un laissez-passer pour accéder au tableau principal du double. Ce sera la première fois qu’ils joueront ensemble.

Après avoir atteint sa première finale du circuit 250 de l’ATP en février dernier à New York, Schnur a grimpé de plus de 100 places depuis le mois de janvier. L’Ontarien âgé de 24 ans fera partie du tableau principal de la Coupe Rogers pour la troisième fois de sa carrière.

Pour sa part, Pospisil effectue un retour au jeu depuis quelques semaines, après avoir passé huit mois à se remettre d’une blessure au dos. Le 210e joueur mondial, de Vancouver, a toujours connu beaucoup de succès à Montréal, après avoir notamment accédé au carré d’as en 2013.

Quant à lui, Polansky vient de vivre quelques belles semaines sur le circuit canadien des tournois de la série Challenger. Il a entre autres pris part à la finale du double à Winnipeg et aux demi-finales du simple à Granby.

Le nom du récipiendaire du dernier laissez-passer à Montréal sera annoncé à une date ultérieure.

Tennis Canada a profité de l’occasion pour annoncer que les laissez-passer pour le tournoi de qualifications de la Coupe Rogers ont été octroyés au Lavallois Alexis Galarneau, à Steven Diez, de Toronto, et Filip Peliwo, de Vancouver.

Galarneau a acquis une précieuse expérience en participant aux épreuves canadiennes du circuit Challenger, éliminant notamment les favoris à Gatineau et à Granby.

Le dernier laissez-passer pour les qualifications a été offert à l’Américain Tommy Paul, dans le cadre d’un échange avec la USTA qui a permis à Daniel Nestor de disputer ses derniers Internationaux des États-Unis l’an dernier.

Le volet masculin de la Coupe Rogers sera disputé du 2 au 11 août au Stade IGA, à Montréal.