Félix Auger-Aliassime

Auger-Aliassime et Federer partageront le même terrain à Dubaï

Très bientôt, Félix Auger-Aliassime et Roger Federer ne partageront plus seulement leur date de fête — le 8 août —, mais ils partageront également, à l’invitation de l’étoile suisse de 36 ans, le même terrain de tennis!

La jeune sensation de 17 ans a en effet reçu une offre du numéro 2 mondial de se joindre avec lui, ainsi qu’à d’autres joueurs de l’ATP, pour s’entraîner à Dubaï, en décembre. L’athlète originaire de L’Ancienne-Lorette a accepté d’emblée ce qui constituait une troisième invitation de la sorte de la part de Federer.

«Les premières fois, ça ne rentrait pas dans l’agenda. Mais Félix, ce n’est pas quelqu’un de très énervé. Il est capable de faire la part des choses. Quand il nous avait invités, on avait préféré rester ici, parce que Félix préparait sa saison sur le circuit Futures. […] Mais cette fois-ci, vu que son prochain tournoi se joue en Australie, on n’aura qu’à traverser de Dubaï», a raconté le papa de Félix, Sam Aliassime, en marge de l’annonce de la création d’un programme de développement parrainé par fiston à l’Académie Hérisset Bordeleau, jeudi.

La dernière saison fut forte en rebondissements pour Auger-Aliassime, qui a signé ses deux premières victoires dans des tournois de catégories Challenger, à Lyon et Séville, ce qui lui a permis de faire un spectaculaire bond du 614e au 159e échelon mondial. Sa belle progression a toutefois été ralentie par une blessure au poignet, qui l’a embêté pendant la majeure partie de la deuxième moitié de saison et l’a notamment forcé à se retirer de la Coupe Rogers, à Montréal, en août.

«Il ne faut pas seulement regarder les résultats, mais l’ensemble de la saison. La fin de la saison a été un peu difficile. Par contre, si on regarde l’ensemble de la saison, il a atteint, et même dépassé, les objectifs qui avaient été fixés. Ce qu’on souhaiterait, c’est de jouer l’année prochaine sans blessure. C’est le but», a fait savoir Sam Aliassime, qui porte les chapeaux d’associé et d’entraîneur à l’Académie Hérisset Bordeleau, confirmant que Félix était totalement rétabli de sa blessure.

La saison prochaine, Auger-Aliassime tentera alors que se tailler une place parmi les 100 meilleures raquettes au monde, a pour sa part fait savoir l’entraîneur du programme national junior, Guillaume Marx, lors du bilan de saison de Tennis Canada, à Montréal, jeudi.

À la recherche du prochain Félix

Dans ses rares moments de répit, Auger-Aliassime apportera sa participation au nouveau programme de développement qu’il parraine et finance en partie, en compagnie du Groupe Michel, à l’Académie Hérisset Bordeleau.

Au cours des trois prochaines années, 72 jeunes âgés entre cinq et sept ans (nés en 2010, 2011 et 2012), avec ou sans expérience, pourront, grâce à sa contribution, parfaire leurs habiletés tennistiques dans un contexte compétitif. Une journée de détection se tiendra le 16 décembre, de 9h à 11h, au Club Avantage. Les personnes intéressées peuvent s’inscrire en appelant au 418-627-3343, poste 0.

«On a créé ce programme, parce qu’on est toujours conscients et soucieux de la relève. Il y a Félix, aussi, qui nous a donné un bon coup de positivisme. Il sort de chez nous, alors pourquoi ne pas essayer d’en trouver d’autres? Il y avait cette idée-là, de continuer à construire, et aussi le fait que Félix veuille s’impliquer», a expliqué le président de l’Académie, Jacques Hérisset.