«Le processus d'expansion, on le fait seul jusqu'au bout», a tranché le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Dion.

Aucun signe d'inquiétude chez Québecor quant au retour des Nordiques

Rien dans les propos de la Ligue nationale de hockey (LNH) ne laisse actuellement présager l'exclusion de Québec de son processus d'expansion, assure Pierre Dion, président et chef de la direction chez Québecor, par l'entremise de son attaché de presse.
«Nous, on est au même point. [...] Il n'y a aucune indication à l'effet que ça aille dans un sens ou dans l'autre», soutient Jean-­Philippe Guay, conseiller principal aux communications corporatives chez Québecor. 
Mercredi, un journaliste de TSN, Darren Dreger, rapportait que la majorité des directeurs généraux de la LNH étaient en faveur d'une expansion à une seule équipe, et qu'ils priorisaient la candidature de Las Vegas. S'il y en a une, l'expansion pourrait accueillir une ou deux nouvelles équipes dès la saison 2017-2018. Si aucune décision quant au type d'expansion à privilégier n'était rendue avant le repêchage des 24et 25 juin, le processus pourrait être reporté à 2018-2019, selon Renaud Lavoie, de TVA Sports.
«On est au même point. La LNH est dans un processus d'expansion. [...] Pour l'instant, on est toujours inscrit dans ce processus», a répété Jean-Philippe Guay, en marge du Bal des grands romantiques, un événement de la Fondation du CHU de Québec présenté par Québecor. «C'est la même réponse depuis le mois de septembre, parce qu'on est encore au même stade.»