Dix organisations de la NFL désirent rencontrer l'ailier rapproché du Rouge et Or de l'Université Laval, Antony Auclair, avant le repêchage annuel qui se déroulera à la fin d'avril à Philadelphie.

Auclair rencontrera 10 clubs de la NFL

Antony Auclair multipliera les poignées de main d'ici la fin avril! Dix équipes de la NFL ont demandé à le rencontrer, une autre preuve de l'intérêt soulevé par l'ailier rapproché du Rouge et Or au sud de la frontière.
Le Beauceron a déjà fait deux de ces visites. Les huit autres l'attendent d'ici le 27 avril, première des trois journées du repêchage de la meilleure ligue de football au monde.
L'agent d'Auclair, Sasha Ghavami, n'a pas voulu nommer les deux formations déjà rencontrées. Ni indiquer si les 10 clubs en question font partie du groupe de 17 présents lors du pro day de son poulain, le 13 mars dernier au PEPS.
Il se permet toutefois d'affirmer ne pas être surpris par le buzz autour de son client. «C'est un joueur qui suscite beaucoup d'intérêt depuis la saison [du Rouge et Or], mais surtout depuis le East-West Shrine Game. Le pro day a ensuite confirmé qu'il était un espoir de premier plan», a souligné le jeune agent, aussi responsable de la carrière du Montréalais Laurent Duvernay-Tardif, des Chiefs de Kansas City.
Ghavami a oublié le chiffre exact, mais Duvernay-Tardif n'avait pas reçu autant d'invitations avant d'être sélectionné au 200e rang par les Chiefs, au repêchage de 2014. Le garde québécois vient de signer un contrat de 41,25 millions $ pour cinq ans. Et ses succès sont loin d'être étrangers à l'attention pour ces athlètes venus du nord, croit Ghavami.
Évitons toutefois de sauter aux conclusions. «Je n'aime pas faire une corrélation entre le nombre de visites et la "valeur au repêchage" [draft stock], a expliqué Ghavami. Chaque équipe a une raison différente derrière la visite. Et il y a des équipes très, très intéressées à Antony qui ne l'ont pas invité parce qu'ils le connaissent bien. D'autres veulent qu'il rencontre les entraîneurs et les médecins... Chose certaine : s'il y a une visite, c'est que l'équipe est intéressée.»
Entrevue d'embauche
Dans ce milieu ultra-compétitif aux prétendants multiples, ces rencontres n'ont rien d'anodin. Le talent ne fait pas foi de tout : la personnalité, l'intelligence, la maturité font partie des traits de caractère qui peuvent faire pencher la balance d'un côté ou de l'autre. «C'est comme une entrevue d'embauche», illustre Ghavami.
Lors de sa journée devant les dépisteurs de la NFL, Auclair a soulevé 22 fois 225 livres en succession au développé-couché sur banc, ce qui l'aurait placé au troisième rang de tous les ailiers rapprochés de la séance de tests des espoirs de la NFL. L'athlète de 6'5'' et 255 livres a aussi réalisé un saut en hauteur de 33,5'' et un autre en longueur de 9'9''. Visiblement, ces statistiques ont impressionné la galerie.
Le colosse de Notre-Dame-des-Pins demeure deuxième sur la liste des meilleurs espoirs en vue du repêchage de la Ligue canadienne, prévue le 7 mai. Une avenue ayant plus que jamais des allures de plan B...