Adam Auclair a été le tour premier choix du Rouge et Noir d'Ottawa. 
Adam Auclair a été le tour premier choix du Rouge et Noir d'Ottawa. 

Auclair, Basambombo et Assé avec le Rouge et Noir

Le Rouge et Noir d’Ottawa a sélectionné trois joueurs du Rouge et Or de l’Université Laval, le secondeur hybride Adam Auclair, le joueur de ligne défensive Dan Basambombo et le joueur de ligne offensive Kétel Assé jeudi soir lors du repêchage de la Ligue canadienne de football (LCF).

Auclair a été le tout premier choix du Rouge et Noir, le sixième du repêchage alors que Basambombo a été sélectionné avec un choix territorial de deuxième ronde. Quant à Assé, il a été le premier choix de la huitième et dernière ronde.

«Ça ne peut pas mieux aller!», a lancé Auclair dès qu’il s’est joint à la vidéoconférence organisée par le Rouge et Or. «Je savais que je pouvais être repêché aussi haut parce que mon agent Sasha Ghavami m’avait dit que c’était possible hier soir. Je suis quand même très fier de moi et j’ai hâte de passer à la prochaine étape.»

Le footballeur de 24 ans a reçu un appel de l’entraîneur du Rouge et Or, Glen Constantin, du président de l’équipe, Jacques Tanguay, et du maire de Québec Régis Labeaume après sa sélection. «Nous sommes chanceux, ici, car les gens de Québec sont très fiers du Rouge et Or», a-t-il commenté.

Il a aussi eu l’occasion de s’entretenir avec Paul LaPolice, entraîneur-chef du Rouge et Noir. «On a discuté un peu, il m’a dit que le nouveau «coach» de la défensive était très excité de m’avoir, tant comme secondeur que comme maraudeur, mais aussi pour les unités spéciales.»

Amoureux d’Ottawa

Auclair a également avoué qu’Ottawa était l’endroit où il espérait le plus aboutir, lui qui a de la famille à Gatineau, de l’autre côté de la rivière Outaouais. 


« Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai toujours «tripé» sur cette ville depuis que je suis jeune. Mon équipe de hockey préférée a toujours été les Sénateurs et j’ai toujours aimé les Renegades quand j’étais plus jeune et le Rouge et Noir aujourd’hui. »
Adam Auclair

Il dit aussi avoir hâte d’avoir comme coéquipier l’ancien demi défensif des Carabins de l’Université de Montréal Antoine Pruneau, qui l’a entraîné un peu l’an passé au Défi Est-Ouest. «Je crois qu’il va me prendre sous son aile», a-t-il ajouté.

En cette période de confinement, Auclair dit aussi s’être adapté assez rapidement côté entraînement. «Avec mon frère, on a loué des poids, un «bench press» et de l’équipement pour entraîner mes jambes. Je peux donc m’entraîner comme si les gymnases n’étaient pas fermés.»

Pour ce qui est du début de saison de la LCF, qui risque d’être compromis en raison de la pandémie de Covid-19, Auclair a déclaré qu’il essayait de ne pas y penser. 

«Je m’entraîne comme s’il allait y avoir une saison, même si le début est reporté. Et même si elle est annulée, j’irai terminer mon bac et je serai là l’an prochain.»

Basambombo heureux

Quant à Basambombo, qui n’a pas joué la saison dernière, car il n’avait pas rempli les exigences académiques pour s’aligner avec le Rouge et Or, il jubilait après sa sélection.

«Honnêtement, je ne sais pas quoi te dire! Quand j’ai manqué ma saison, ça m’a donné un coup, mais hors saison, j’ai vu que des équipes s’intéressaient à moi et j’espérais qu’elles me donnent une chance. J’ai profité de cette année «off», non pas pour me reposer, mais pour devenir un meilleur joueur», a déclaré le natif de la République démocratique du Congo qui a passé son adolescence à Ottawa.

«Je suis vraiment heureux d’avoir été choisi par Ottawa, j’ai texté Adam et je suis content d’aller là-bas avec un coéquipier et je vais aussi rejoindre (l’ex-receveur de passes du Rouge et Or) Marco Dubois. On va avoir du «fun»! J’ai hâte, ça fait du bien!»

Basambombo a l’intention de participer au camp du Rouge et Noir, puis de terminer son baccalauréat à Laval avant de joindre la LCF. «J’ai parlé au Rouge et Noir et ils sont à l’aise avec ça. Je vais prendre de l’expérience au camp.»

+

TROIS CARABINS AVEC LES ALOUETTES

Maintenant directeur général des Alouettes de Montréal, Danny Maciocia a fait confiance à ses anciens protégés des Carabins de l’Université de Montréal en en sélectionnant trois lors du repêchage de la LCF.

Maciocia a choisi le demi défensif Marc-Antoine Dequoy en deuxième ronde, le joueur de ligne défensive Benoît Marion en troisième ronde et le secondeur Brian Harelimana en quatrième ronde.

Deuxième joueur issu d’une université québécoise à être sélectionné, Dequoy a été choisi cinquième de la deuxième ronde après avoir ratifié une entente avec les Packers de Green Bay de la NFL.

«Danny m’avait dit qu’il me prenait avec son choix de deuxième ronde si j’étais encore là. Restait à savoir si une autre équipe me prendrait avant, étant donné mon contrat avec les Packers», a déclaré Dequoy.

«Se faire repêcher par l’équipe de la ville où on est né, c’est assez spécial, et ça me rappelle quand j’allais voir jouer les Alouettes quand j’étais plus jeune. Danny est l’entraîneur qui me connaît le mieux pour m’avoir dirigé quatre ans. Il sait ce que je peux amener à l’équipe, il sait ce que je peux améliorer.»

Quant à Marion, 25e choix de l’encan, il a avoué vivre beaucoup d’émotions. «Je suis très heureux d’avoir l’opportunité de rester dans ma ville. C’est un honneur. J’ai hâte au camp d’entraînement, je sais que ça va passer par les unités spéciales, mais je sais aussi que les gars rapides capables de mettre de la pression sur le quart, c’est le nerf de la guerre dans la LCF», a déclaré l’ancien du Phénix du Collège André-Grasset.

Harelimana, frère aîné du secondeur du Rouge et Or Kean Harelimana, avait aussi eu une entrevue avec les Alouettes, mais on le sentait déçu d’avoir été choisi seulement 33e du repêchage.

«Mon agent me disait que je sortirais entre la troisième et la cinquième ronde. Je suis déçu, car j’ai vu plusieurs gars qui jouaient à ma position être repêchés avant moi. En tant que compétiteur, je n’aime pas ça. Mais Montréal m’a donné une chance et je vais arriver au camp le couteau entre les dents pour faire regretter aux autres équipes de ne pas m’avoir choisi», a déclaré le natif du Rwanda.

Brian appréciait également la possibilité de retrouver Marion et Dequoy au Stade Percival-Molson. «C’est spécial, car ce sont des gars avec qui j’ai joué les quatre dernières années. Ce sont mes frères et je suis content de pouvoir vivre le reste de ma carrière de football avec eux».

Williams premier

Le tout premier choix du repêchage a été un Américain, le joueur de ligne défensive Jordan Williams de l’Université East Carolina qui a été le choix de Lions de la Colombie-Britannique. Ceux-ci avaient inclus leur troisième choix dans une transaction avec les Stampeders de Calgary afin de pouvoir sélectionner celui qui était admissible au repêchage de la LCF parce que sa mère est Canadienne.

Le receveur de passes Dejon Brissett, frère du basketteur Oshae Brissett des Raptors de Toronto, a été choisi par les Argonauts de Toronto avec le deuxième choix alors que le demi défensif Isaac Adeyemi-Berglund a été le choix des Stampeders de Calgary.

Le premier Québécois sélectionné a été le Montréalais Tomas Jack-Kurdyla, un joueur de ligne offensive de l’Université de Buffalo qui avait évolué avec les Cheetahs de Vanier au football collégial. Il ira rejoindre Mathieu Betts avec les Eskimos d’Edmonton, qui l’ont choisi avec le quatrième choix.

Quant au premier joueur issu des universités canadiennes à avoir été sélectionné, il s’agit du joueur de ligne offensive des Gryphons de Guelph Coulter Woodmansey que les Tiger Cats de Hamilton ont pris tout juste avant qu’Ottawa ne jette son dévolu sur Auclair.

Cinq autres produits d’universités québécoises ont aussi été sélectionnés: Vincent Déthier (cinquième ronde) et Andrew Seinet-Spaulding (sixième ronde) se rejoindront chez les Roughriders de la Saskatchewan alors que trois joueurs des Stingers de Concordia ont aussi trouvé preneurs. Jersey Henry (sixième ronde) et Vince Alessandrini (septième ronde) se joindront aux Alouettes alors que Michael Asibuo a été repêché par les Stampeders de Calgary. Ian Bussières, Le Soleil