Athlétisme: le Rouge et Or vise haut

Vingt et un représentants du Rouge et Or se sont envolés mardi vers Edmonton, où ils prendront part aux Championnats canadiens d'athlétisme, qui s'amorceront demain. Parmi les plus beaux espoirs de médailles lavallois, les coureurs Charles Philibert-Thiboutot et Marie-Colombe St-Pierre, tous deux nommés athlètes de l'année au Québec, entendent coiffer des saisons de rêve avec des titres nationaux.
Médaillé d'argent au 1500m et de bronze au 1000m en 2012, Philibert-Thiboutot avait été forcé de déclarer forfait l'an dernier en raison d'une blessure. En fin de semaine, le coureur inscrit aux épreuves du 1500m, 3000m et du 4X800m est déterminé à améliorer ses résultats d'il y a deux ans.
De son côté, Marie-Colombe St-Pierre, qui en sera à sa première participation au Championnat canadien, devrait particulièrement briller à son épreuve de prédilection, le 300m, où elle vient d'établir le nouveau record du Rouge et Or (39,31 secondes). Ce chrono la place quatrième au pays. La coureuse honorée du titre de recrue de l'année au Québec participera également au relais 4X400 m.
«Charles a d'excellentes chances de podiums dans ses deux épreuves individuelles, mais aussi dans l'épreuve de relais. Quant à Colombe, elle devrait bien faire aussi dans ses deux épreuves. Notre 4 X 400 m est très bien classé au pays», a indiqué l'entraîneur du club, Félix-Antoine Lapointe, lui-même un ancien coureur du Rouge et Or.
Sur le plan collectif, la jeune délégation lavalloise, dont 40% de l'effectif en est à son premier championnat canadien, entretient des espoirs plus modérés. Chez les filles, une 10e place est visée sur la vingtaine d'universités participantes. Chez les hommes, un classement parmi les cinq premiers semble réaliste. Cela constituerait la meilleure performance de l'équipe masculine du Rouge et Or, qui avait terminé sixième en 2005.
«Chaque athlète se classant parmi les huit premiers d'une épreuve rapporte des points à son institution», explique Lapointe, qui espère placer le plus d'athlètes possible dans les top 8 de chaque épreuve.
Diversification prometteuse
Selon l'entraîneur, l'exercice de diversification des disciplines entrepris par le Rouge et Or devrait permettre à l'université de bien figurer, malgré la domination traditionnelle des institutions ontariennes.
«Nos athlètes évoluent surtout dans les épreuves de piste, mais on commence à se diversifier. On a de plus en plus d'athlètes qui se retrouvent dans les épreuves de sprint, d'endurance, de sauts et de lancers. Il n'y a que quelques épreuves où l'on n'a pas de participants, mais on en a dans chaque "famille" d'épreuves», indique-t-il.
Pour certains, le championnat constituera une expérience d'apprentissage, qui permettra au club d'athlétisme du Rouge et Or de poursuivre sa progression. «Particulièrement pour l'aspect de la gestion du stress, ce sera une bonne expérience. On a beau les préparer, mais il n'y a rien comme de vivre le moment. C'est la meilleure façon d'apprendre. Pour nos plus vieux, ce sera l'occasion de servir de mentors, puisque le championnat avait lieu exactement au même endroit, l'an dernier. Ils sont donc familiers avec l'environnement», a conclu Lapointe.