Ashleigh Barty a mis la main sur son premier titre en Grand Chelem à Roland-Garros en dominant la jeune Tchèque Marketa Vondrousova, 6-1, 6-3.

Ashleigh Barty met la main sur son premier titre en Grand Chelem

PARIS — En 2014, Ashleigh Barty a pris une pause du tennis pour jouer au cricket. Après près de deux ans loin du circuit de la WTA, l’Australienne a effectué un retour sur les courts. Une décision qui s’est avérée payante samedi.

Barty a mis la main sur son premier titre en Grand Chelem à Roland-Garros en dominant la jeune Tchèque Marketa Vondrousova, 6-1, 6-3.

Barty, qui était huitième tête de série, est devenue la première Australienne - parmi les hommes et les femmes - à remporter le tournoi sur terre battue depuis le triomphe de Margaret Court en 1973.

Face à Vondrousova, elle a été expéditive, disposant de son adversaire en seulement 70 minutes.

Barty a imposé son rythme de croisière dès les premiers instants du duel et n’a jamais ralenti par la suite.

«J’ai joué un match parfait aujourd’hui», a reconnu Barty.

L’Australienne s’est forgé une avance de 4-0 qu’elle a maintenue par la suite. Elle a notamment dominé son adversaire avec 27 coups gagnants contre 10 pour Vondrousova.

Barty, âgée de 23 ans, et Vondrusova, âgée de 19 ans, disputaient leur première finale majeure. Les deux joueuses n’avaient jamais atteint le dernier carré d’as lors d’un tournoi majeur avant la présente édition des Internationaux de France.

Barty n’avait jamais atteint le quatrième rang en 17 présences dans un tournoi du Grand Chelem, avant d’atteindre les quarts de finale aux Internationaux d’Australie, en janvier dernier.

Après avoir disputé les Internationaux des États-Unis, il y a cinq ans, Barty a choisi de quitter le tennis professionnel pour un moment. Elle avait connu du succès au niveau junior, remportant notamment le titre féminin junior à Wimbledon, en 2011.

Mais son expérience au cricket lui a donné la chance de reconsidérer l’approche qu’elle souhaitait avoir avec le tennis. Elle a par la suite effectué un retour au sein du circuit de la WTA en 2016.

«Ces deux semaines ont été tout simplement magiques», a soutenu Barty.

La finale des dames a été retardée d’environ une heure 30 minutes en raison de la pluie.