Les Alliés de Montmagny sont les champions de l’Inter-B du 61e Tournoi international de hocley pee-wee de Québec. Ils ont mis la main sur le Trophée Patro Roc-Amadour grâce à une victoire 2 à 1 en prolongation contre les Cantonniers de Magog.

Après Samuel Blais, les Alliés

Les gens de Montmagny auront une nouvelle occasion de célébrer. Après avoir vu Samuel Blais leur amener la Coupe Stanley l’été dernier, c’est maintenant les Alliés qui débarqueront avec leur titre de champion Inter-B du 61e Tournoi international pee-wee de Québec à la suite de leur victoire de 2 à 1 en prolongation aux dépens des Cantonniers de Magog.

L’attaquant vedette Jasmin Émond (8e) a joué les héros en contournant à merveille le gardien Loick Tremblay. Un souvenir impérissable.

«C’est fou, je ne pensais pas qu’on allait gagner. J’étais content [de marquer]. D’habitude, je la passe toujours dans les patins, mais j’ai décidé de déborder alors ç’a marché», a déclaré le capitaine des Alliés.

Une stratégie que ses entraineurs lui ont recommandée à plusieurs reprises et qui a porté ses fruits, en fin de compte. «Je me fais tellement gosser par les coachs de déborder, ben je l’ai fait!»

«Ça fait longtemps qu’on lui dit d’arrêter de faire des petites feintes, d’essayer de la passer dans les patins, mais de se servir de sa vitesse pour protéger la rondelle et c’est ça qu’il a fait à la fin et il a compté un but…Un beau but à part de ça!» ajoute son entraineur Léopold Gagné. 

Le gardien des Cantonniers est passé bien près de museler la puissante attaque de Montmagny jusqu’à ce qu’Eliot Bernier (2e) dénoue l’impasse en créant l’égalité en troisième période.

«Ils ont réussi à nous contenir. Je pense qu’ils ont une bonne défensive. Ils ont mis de la pression tout au long de la partie. Ils dominaient la partie, mais petit à petit, on a pris de la confiance et à la fin, c’est nous qui avions le contrôle», explique l’entraineur.

Pour sa part, Jasmin Émond n’était pas inquiet de voir son équipe revenir dans le match, car les joueurs sont «habitués de sortir en force en troisième».

La troisième fois la bonne

Une victoire oh combien significative dans la carrière de Léopold Gagné. «C’est incroyable, on ne peut pas le réaliser tant qu’on ne l’a pas vécu. Je suis venu [au tournoi] en tant que joueur à deux reprises. Le premier coup, on n’est pas allé loin, mais la deuxième fois, on s’est rendu en finale. J’ai dit aux petits gars : “Je ne veux pas le vivre une troisième fois”», a déclaré un entraineur soulagé après la partie.

Ce dénouement ne surprend nullement l’instructeur.

«Ce que je dis depuis le début, on a une bonne gang d’entraineurs. Les jeunes sont disciplinés sur ce qu’on leur demande de faire depuis le début de l’année. Ça donne les résultats qu’on a eus.»

Les Alliés savourent ainsi un premier titre au Tournoi pee-wee depuis 2006.

+

BEAUCEVILLE PERD UN FESTIVAL OFFENSIF

Les Lynx de Jésus-Marie de Beauceville ont joué un match de fou en finale de la classe scolaire contre les Diabolos de Lucille-Teasdale. Mais ces derniers ont eu le dernier mot, l’emportant 7 à 5.

Pour une deuxième saison de suite, les Diabolos participent à la finale du Tournoi pee-wee, mais cette fois, ils l’ont emporté.

Ces résultats démontrent la force du programme, selon l’entraineur Louis-Philippe Sévigny.

«On a une bonne organisation. Les gars veulent jouer pour le Diabolo. On est dans la région des Laurentides et on est bien connu. C’est un programme qui prend de la valeur. On cherche à garder nos joueurs le plus longtemps possible.»

Parmi les joueurs qui se sont distingués dans ce match, il y a Justin Duval qui a fait la vie dure aux Lynx avec une impressionnante récolte de quatre buts dans la victoire des siens.

Une performance qui le réjouit autant que la victoire.

«C’est malade, c’est le meilleur tournoi au monde. Quand on perdait après les deux premières périodes, on s’est regroupé pour gagner», a déclaré le jeune gaillard de 6 pi 1 po. «C’est un moment que je n'oublierai jamais.»

Les Diabolos peuvent être fiers également d’Alexis Lavigne, dont la fiche de 4 buts et 11 passes lui a valu le titre de meilleur pointeur du tournoi. 

Surmonter l’adversité

Malgré la défaite, l’équipe des Lynx quitte le tournoi la tête haute, elle qui a surmonté plusieurs défis dans les dernières semaines.

En plus d’avoir perdu le premier match de la compétition, les Lynx sont arrivés à Québec privés de leur entraineur Philippe Audet, suspendu juste avant le début du Tournoi pee-wee.

Une adversité qui a servi de source de motivation. «On a eu beaucoup d’adversité dernièrement. Les petits gars se sont tous ralliés, ils ont cru en eux. Je suis très fier d’eux», a déclaré le nouvel entraineur Vincent Rodrigue. «On a laissé ça de côté [suspension de Philippe] et on a profité du moment présent. Et on l’a vécu jusqu’à la fin.»

Les deux équipes s’étaient déjà affrontées durant la saison régulière, Lucille-Teasdale l’avait emporté 7 à 5. Mais Vincent Rodrigue est sûr que son équipe aura sa revanche si les deux formations se retrouvent en séries. 

+

LES TCHÈQUES REPRENNENT LEUR TITRE

Les Knights de la République tchèque sont revenus à Québec avec la ferme intention de faire oublier leur défaite de 2019 contre les Kings de Los Angeles. C’est chose faite! Ils sont les grands champions de la classe AAA de cette 61e édition du Tournoi pee-wee de Québec grâce à un gain de 3-0 contre les Rangers de Mid Fairfield. Après une première période relativement tranquille, les Tchèques n’ont pas perdu de temps en deuxième, alors que Vaclav Nestrasil a ouvert la marque dès la première minute de jeu. En troisième, Vaclav Raichl a donné une priorité de deux buts à son équipe. Dominik Pavlik est venu sceller l’issue du match à deux minutes de la fin. Les Knights concluent ainsi cette compétition en célébrant un deuxième titre au cours des trois dernières années du tournoi. 

+

VICTOIRE DU SÉLECT DE L'AUTRICHE

Le Select d’Autriche a savouré sa deuxième victoire en finale du Tournoi pee-wee de Québec grâce à un gain de 4-3 en prolongation contre les Titans de la Rive-Nord. Sa précédente conquête remontait à 2016. Jakob Schnabl est venu donner la victoire des siens à déjouant le gardien Samuel Venne. L’Autriche avait commencé en force le match grâce à deux buts de Leon Kolarik. Les Titans n’ont pas jeté l’éponge, parvenant à créer l’égalité en marquant trois buts durant le deuxième tiers. Dominic Couturier, Shawn Ordines et Alexis Boyd ont été les buteurs pour l’équipe de la région métropolitaine de Montréal.