Antoine Waked (19) est un attaquant de puissance, un joueur d'énergie qui joue dans les deux sens de la patinoire, selon l'entraîneur-chef et dg des Huskies de Rouyn-Noranda, Gilles Bouchard.

Antoine Waked choisit l'offre du Canadien

L'ailier droit Antoine Waked, meilleur marqueur des Huskies de Rouyn-Noranda cette saison, était convoité par le Tricolore depuis plusieurs mois. En fait, une quinzaine de formations avaient manifesté de l'intérêt envers lui et une poignée d'entre elles, dont le CH, lui avaient proposé un premier contrat professionnel.
«Quand le Canadien m'a fait une offre, j'ai tout de suite dit à mon agent que c'est là que je voulais aller», raconte le patineur de 6'1" et de 195 livres, qui est devenu vendredi le neuvième joueur québécois de l'organisation du Canadien.
Même si ses 39 buts et 80 points en 67 matchs ont plus que doublé sa production de l'année précédente (38 points), Waked avait attiré l'attention des Jets de Winnipeg dès l'an dernier. Ceux-ci avaient invité le jeune joueur autonome à leur camp des recrues.
Mais c'est vraiment cette année qu'il a pris les choses en main offensivement. «J'ai eu un bon été d'entraînement, je suis arrivé en forme et j'étais prêt à contribuer», a expliqué Wake. «Gilles Bouchard m'a donné toutes les opportunités de me faire valoir. Et en ayant amélioré mon lancer et en ayant plus de confiance en mes moyens, ça m'a aidé à débloquer.»
Plus rapide
Selon Bouchard, dg et entraîneur-chef des Huskies, on aurait tort de voir dans ce sursaut de production le simple fait que Waked en était à sa saison de 20 ans. C'est d'abord et avant tout, dit-il, parce que son jeu a pris de la maturité.
«C'est un petit gars qui n'a jamais cessé de s'améliorer. On a vu une progression sur le plan statistique, mais il est arrivé cette saison avec beaucoup de détermination et de leadership. Il a vieilli et il voulait prendre le groupe en charge.
«Il a aussi gagné en vitesse», a ajouté Bouchard. «Quand il est arrivé, certains ne le trouvaient pas rapide, mais entre 2014 et 2017, il a beaucoup développé cet aspect-là de son jeu. Mais Antoine demeure avant tout un attaquant de puissance, un joueur d'énergie qui joue dans les deux sens de la patinoire, capable autant de générer des choses en attaque que d'être responsable défensivement.»
L'attaquant originaire de Saint-Bruno a raté la quasi-totalité des séries éliminatoires en raison d'une double fracture à une main et son absence a fait mal aux Huskies, qui se sont inclinés en sept matchs au deuxième tour face aux Saguenéens de Chicoutimi.
«C'est difficile de quitter Rouyn de cette façon, mais je regarde en avant», a indiqué Waked qui entend s'inspirer d'autres anciens des Huskies comme Liam O'Brien, A.J. Greer, Francis Perron et Timo Meier pour faire son chemin chez les professionnels.