Anthony Duclair toujours à New York

Les Rangers de New York n'ont pas encore terminé l'évaluation d'Anthony Duclair, qui n'a pas été inclus dans le groupe des neuf joueurs retranchés de leur camp, mercredi matin. La prochaine et dernière vague de «coupures» de l'équipe de la LNH aura lieu lundi, après les deux matchs préparatoires de la fin de semaine.
Anthony Duclair a marqué à ses trois premiers matchs hors concours avec les Rangers. L'attaquant des Remparts est toujours au camp des finalistes de la Coupe Stanley et devrait être fixé sur son sort après les deux rencontres préparatoires de la fin de semaine.
Pendant que certains joueurs - comme les frères Chris et Ryan Bourque - étaient cédés au club-école de Hartford, Duclair participait à une séance d'entraînement avec les 34 joueurs encore présents dans l'entourage des finalistes de la Coupe Stanley. Il a convaincu les Rangers de prolonger son séjour là-bas par la qualité de son jeu et sa production offensive. Il a touché la cible à chacun de ses trois premiers matchs hors concours, se méritant au détour le surnom du «Duc».
«Ça ne me surprend pas du tout qu'il soit encore au camp des Rangers. Comment aurait-on pu lui expliquer son renvoi, il a marqué à chaque match. Il leur force la main, comme Olivier Garneau a forcé la nôtre pour mériter un poste à notre camp», soulignait l'entraîneur-chef des Remparts Philippe Boucher.
Pour lui, rien ne change pour l'instant. Il n'a pas commencé à élaborer de scénarios au cas où Duclair passait plus de temps - voire toute la saison - à New York. Au contraire, il voit l'actuelle situation comme étant positive pour la LHJMQ.
«Quand je vois Anthony encore au camp des Rangers, Samuel Morin qui est toujours à celui des Flyers et Jonathan Drouin qui fait l'équipe à Tampa Bay, je trouve ça bon pour notre Ligue. Ils ont profité d'un bon développement dans le junior et ils font réfléchir leur équipe respective en disputant de bons matchs», soulignait Boucher, qui se souvient encore avoir entrepris sa carrière dans la LNH à 19 ans pour ensuite revenir dans le junior à la mi-saison.
Décisions difficiles
Le sort de Duclair avec les Rangers n'est pas toujours connu. Mercredi, il s'est entraîné au sein de l'avantage numérique.
«Nous avons encore quelques décisions difficiles à prendre, notamment au niveau du personnel et des rôles à distribuer, et il ne reste pas beaucoup de temps [deux matchs contre Chicago, vendredi, et New Jersey, samedi], mais à un moment donné, vous devez les prendre», disait l'entraîneur-chef Alain Vigneault dans son point de presse quotidien diffusé sur le site Internet des Rangers.
La formation qu'il dirige pourrait entreprendre la saison avec 22 joueurs en santé et un blessé (Derek Stepan) afin de respecter le plafond salarial. Duclair vise un poste à l'aile, où il est compétition avec quelques autres, dont le vétéran Ryan Malone, qui doit effectuer un retour au jeu, en fin de semaine.
Pour le reste, Vigneault tentera quelques expériences, comme utiliser Martin St-Louis au centre, ce qui l'a amené à raconter l'anecdote suivante, mercredi. «Marty [St-Louis] me fait penser à "The Duke", à qui j'ai demandé s'il avait déjà tué des punitions. "Oui, oui..." As-tu déjà joué à droite? "Oui oui..." As-tu déjà évolué à la pointe sur le jeu de puissance? "Oui, oui..." Il y a des gars qui comprennent plus vite que d'autres», racontait-il de fort bonne humeur, sachant que l'heure du verdict pointait à l'horizon.