Alexandre Tanguay, copropriétaire de l'Océanic, en compagnie de l'entraîneur-chef Serge Beausoleil

Annulation des séries: entre le cœur et la raison chez l’Océanic

Outre les conséquences financières qu’engendre l’annulation des séries, tant dans la LHJMQ que dans la LCH, Alexandre Tanguay estime qu’il s’agit d’une situation crève-cœur pour l’Océanic, qui était dans une bonne posture pour pouvoir accéder aux plus grands honneurs. «C’est très décevant de devoir terminer la saison de cette façon-là», admet le copropriétaire du club de Rimouski. Mais en même temps, il salue la décision des dirigeants des deux ligues.

«C’est bien triste de devoir en arriver là, mais malheureusement, les circonstances font que ça transforme le sport, commente-t-il. C’est une sage décision que nos instances ont prise d’annuler les séries éliminatoires et la Coupe Memorial. On est obligés de se rendre à l’évidence! On n’y échappe pas!»

Si la sagesse l’emporte sur les sentiments, Alexandre Tanguay n’arrive quand même pas à cacher sa tristesse, surtout en pensant à ses joueurs dont les rêves sont brisés. «[…] C’est très décevant pour une équipe qui aspirait aux grands honneurs, reconnaît-il. On était en confiance avec notre équipe, on pensait être capables de faire un bon bout de chemin et de peut-être remporter le championnat cette année. Mais malheureusement, on est obligés de mettre fin à ça.» Le jeune homme d’affaires, un ancien joueur de hockey lui-même, ressent beaucoup d’empathie pour les joueurs. «Ils doivent faire preuve d’une grande maturité et d’une bonne compréhension de la situation, en est-il conscient. C’est beaucoup plus gros que le hockey!»

Il se console cependant en pensant à ses deux étoiles montantes, Zachary Bolduc et Isaac Belliveau. «Ils ont terminé respectivement premier et deuxième meilleurs «scoreurs» des recrues dans la ligue, souligne le copropriétaire de la formation bas-laurentienne. Le futur va continuer à être beau pour l’Océanic et on va continuer à travailler fort pour que nos partisans continuent à bénéficier d’une équipe pour laquelle ils sont très fiers.» 


« C’est très décevant pour une équipe qui aspirait aux grands honneurs. On était en confiance avec notre équipe, on pensait être capables de faire un bon bout de chemin et de peut-être remporter le championnat cette année. Mais malheureusement, on est obligés de mettre fin à ça. »
Alexandre Tanguay, copropriétaire de l'Océanic

Alexandre Tanguay partage aussi la profonde déception de son capitaine et joueur vedette Alexis Lafrenière qui, selon toute vraisemblance, aura donné ses derniers coups de patin dans la LHJMQ. «Il aurait aimé ça nous amener aux championnats avec tous ses coéquipiers», rêvasse-t-il. Il en est tout autant des vétérans de 20 ans, soit Walter Flower, Nicolas Guay et Cédric Paré. «C’est triste que leur carrière finisse sur cette note-là, se désole-t-il. Mais, c’est hors de notre contrôle!» À tous ces troupiers, il faut vraisemblablement ajouter Dmitry Zavgorodniy; le Russe de 19 ans est sous contrat avec les Flames de Calgary. «Ça tourne probablement le chapitre pour Dmitry aussi», croit Alexandre Tanguay.

Sur le plan financier, l’annulation des séries fera aussi très mal à l’organisation. «C’est dur à quantifier présentement, indique le copropriétaire. Il faut qu’on attende quelques semaines ou mois avant d’avoir un portrait global des conséquences négatives […]. Ce n’est pas seulement le hockey et notre organisation qui sont touchés. C’est également tous nos commanditaires et toutes les personnes qui gravitent autour de l’organisation. […] C’est certain que l’année prochaine, on va faire face à beaucoup de défis […]! Mais, on est une organisation qui est dans une très bonne position, malgré tout.»