«Nous autres à Québec, on a décidé d'investir dans le sport. On veut du sport professionnel, mais on veut du sport amateur. Ce que je dis à ceux qui sont contre l'anneau : \"Je vais vous faire une liste de 200 programmes dans lesquels vous devriez couper avant de couper dans l'anneau\"», s'est emporté Régis Labeaume, mardi.

Anneau de glace : la CAQ «manque de vision», dénonce Labeaume

Régis Labeaume a continué mardi de casser du sucre sur le dos de la Coalition avenir Québec, qu'il accuse de «manquer de vision» au sujet de l'anneau de glace et de tenir un discours «désolant».
«Nous autres à Québec, on a décidé d'investir dans le sport. On veut du sport professionnel, mais on veut du sport amateur. Ce que je dis à ceux qui sont contre l'anneau : "Je vais vous faire une liste de 200 programmes dans lesquels vous devriez couper avant de couper dans l'anneau"», s'est emporté le maire de Québec.
Vendredi dernier, le leader de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, avait montré peu d'enthousiasme à l'égard de l'infrastructure sportive. «Sur son anneau de glace, on veut y revenir. L'argent ne pousse pas dans les arbres. On va être prudent. Je l'ai dit tantôt. On n'offrira pas de bonbons électoraux», avait-il déclaré.
«C'est assez spécial que des gens veuillent couper dans un équipement sportif» qui vise à améliorer la santé de la jeunesse et de la population en général, estime M. Labeaume. «C'est absolument, absolument désolant, en 2014, d'entendre ce genre de discours-là.»
S'il sent le besoin de revenir sur la question, ce n'est pas parce qu'il craint que les 32,5 millions $ promis par le gouvernement Marois avant le déclenchement des élections lui glissent entre les doigts, a-t-il assuré. «Ça ne m'inquiète même pas. Inquiétez-vous pas. À partir du moment où Agnès Maltais et Sam Hamad sont pour, ça va avoir lieu.»
Aubut prend position pour le PQ et le PLQ
Le président du Comité olympique canadien, Me Marcel Aubut, s'est lui aussi prononcé contre la position de la CAQ. «Je prends position pour les deux autres partis qui sont d'accord. Et je les remercie d'ailleurs de nous supporter.»
Pour Me Aubut, cet équipement est absolument incontournable pour le développement du sport dans l'est du pays. «Il faut absolument avoir un équipement dans l'Ouest et dans l'Est de façon à ce qu'on continue une espèce de suprématie dans ce sport-là, qui est né ici.»