En signant vendredi sa meilleure carte en carrière sur le circuit de la LPGA, Anne-Catherine Tanguay s'est qualifiée pour les rondes du week-end pour la première fois en six tournois cette saison.

Anne-Catherine Tanguay réussit son meilleur pointage dans la LPGA

Pour la première fois de la saison, Anne-Catherine Tanguay jouera la troisième ronde d’un tournoi de la LPGA, samedi. La golfeuse de Québec a rendu vendredi une carte de 67, son meilleur pointage en carrière sur le grand circuit.

Cette deuxième ronde de - 4 lui vaut un cumulatif de + 1 et lui permet de poursuivre son chemin sur les allées du country club Wilshire de Los Angeles jusqu’à dimanche, pour les troisième et quatrième rondes du Championnat Hugel-JTBC.

L’athlète de 27 ans doit cette performance à de solides coups roulés de 17 et de 13 verges aux 14e et 17e trous pour deux de ses trois oiselets de la journée, mais aussi beaucoup à son aigle du 10e trou. Postée à 108 verges du drapeau après son coup de départ sur cette normale 4 de 370 verges, Tanguay a expédié son deuxième coup directement dans le trou.

«Dès que j’ai frappé la balle, alignée avec le drapeau, je savais qu’elle irait près du trou. Je suis restée surprise lorsqu’elle a soudainement disparu… dans le trou!» a-t-elle commenté par voie de communiqué, préférant ne livrer d’entrevues qu’au terme de la compétition.

La veille, jeudi, la Québécoise avait enregistré le seul oiselet de sa première ronde sur ce même numéro 10. Une entrée en matière de + 5 (76) qui laissait toutefois présager un sixième tournoi en six cette saison où elle devrait plier bagage après deux jours.

Au lieu de quoi, celle qui en est à sa première campagne avec un statut complet sur la LPGA accède à la deuxième moitié d’un événement de la grande ligue pour la première fois depuis 2016. Avec un 67, elle signe du même coup sa meilleure de 47 rondes disputées en 19 tournois du circuit de la LPGA depuis 2013.

Meilleure Canadienne

Cela la place au 28e rang ex æquo et en fait la meilleure Canadienne à Los Angeles cette fin de semaine, Alena Sharp (+ 5), Brooke Henderson (+ 7) et Maude-Aimée Leblanc (+ 8) n’ayant pu éviter le couperet tombé à + 4. La Thaïlandaise de 23 ans Moriya Jutanugarn mène pour l’instant la danse à - 8, un coup devant l’Américaine Marina Alex.

Tanguay y trouve par-dessus tout une source d’encouragement inégalée. «J’ai suivi mon plan de match et j’ai rehaussé mon niveau de jeu, a-t-elle affirmé. C’était une question de temps avant que je retrouve cette attitude, cette constance et ce niveau de jeu dont je suis capable. Une bonne golfeuse est capable de rebondir au bon moment, là où ça compte. C’est ce que j’ai réussi et cela me motive au plus haut point.»

Jeudi, 143 joueuses avaient pris le départ de la première ronde et environ la moitié a survécu à l’élimination.