Bianca Andreescu (photo) a défait la Tchèque Maria Bouzkova, repêchée des qualifications, 5-7, 6-4, 6-4 lors d’un match qui a été complété mardi matin à Roland-Garros après avoir été interrompu en raison de la noirceur la veille.

Andreescu renoue avec la victoire à son retour au jeu à Paris; Bouchard éliminée

PARIS — La Canadienne Bianca Andreescu a franchi avec succès la première ronde des Internationaux de France après une absence de deux mois. Ç’a été beaucoup plus difficile pour Eugenie Bouchard, qui effectuait elle aussi son retour au jeu.

L’Ontarienne de 22 ans a défait la Tchèque Maria Bouzkova, repêchée des qualifications, 5-7, 6-4, 6-4 lors d’un match qui a été complété mardi matin à Roland-Garros après avoir été interrompu en raison de la noirceur la veille.

«Ç’a été un match très difficile, a d’abord évoqué Andreescu. Je dois donner le crédit à Maria, car elle a livré une très bonne bataille, mais je suis très satisfaite puisque j’ai réussi à être encore plus combative qu’elle.»

Manque de constance

Andreescu a manqué de constance lors de son entrée en scène - elle a réussi 58 coups gagnants, contre 60 fautes directes. Ces statistiques étaient au-delà de son adversaire, classée 118e au monde (24 coups gagnants, 32 fautes directes).

«Je ne vous mentirai pas, ça n’a pas été mon meilleur match en carrière. J’ai même perdu patience envers moi-même en quelques occasions», a reconnu Andreescu.

«En même temps, c’est mon premier tournoi depuis ma blessure, donc j’ai essayé de garder mon sang-froid, a-t-elle ajouté. Ç’a été difficile, mais j’y suis parvenue.»

Ajustements

Chaque joueuse avait remporté une manche lorsque le match a arrêté, lundi soir. Andreescu a confié avoir apporté certains ajustements avant de retourner sur le terrain, mardi.

«J’ai essayé d’être plus positive», a-t-elle dit sans détour.

Andreescu a gagné ses six derniers matchs qui ont atteint la limite de trois sets.

«J’essaie de rester concentrée, comme si c’était le début d’un nouveau match, a-t-elle expliqué. J’essaie de tourner la page rapidement. Et j’essaie de miser sur les choses qui ont bien fonctionné pendant les premier et deuxième sets - peu importe ce que c’est, j’essaie de le faire aussi au troisième set, et je n’abandonne jamais.»

Les deux joueuses ont éprouvé des ennuis au service. Andreescu a brisé Bouzkova à neuf reprises, tandis que la Tchèque âgée de 20 ans ripostait avec huit bris.

Andreescu a également obtenu beaucoup de succès au filet, où elle a remporté 25 points en 28 opportunités.

«J’étais un peu endolorie aujourd’hui, a convenu Andreescu. Ça ne me surprend pas, parce que c’est mon premier match en six semaines. Je retrouve progressivement mes réflexes. J’ai reçu des traitements et je me sens honnêtement très bien, dans les circonstances. L’épaule va très bien; je suis très satisfaite. Si je suis ces traitements, alors tout ira bien.»

Andreescu, âgée de 18 ans, effectue un retour à la compétition après une pause imposée par une blessure à l’épaule survenue fin mars. Ce malaise est apparu après son triomphe au prestigieux tournoi d’Indian Wells.

Andreescu a rendez-vous avec l’Américaine Sofia Kenin en deuxième ronde.

«Ce sera un match très difficile, a-t-elle évoqué. Elle est très mobile. Elle se bat constamment. Je devrai donc en faire autant. Je devrai être alerte en fond de terrain, suivre mon plan de match, et me battre jusqu’au bout.»

Plus tard mardi, Bouchard s’est inclinée en deux manches de 6-2 devant Lesia Tsurenko, 27e tête de série.

La joueuse de Westmount était aussi de retour au jeu après une longue absence. Elle avait disputé son dernier match le 25 mars, avant de se soumettre à une rééducation pour une blessure abdominale.

Classée au 77e échelon mondial, Bouchard n’a gagné que 55 % de ses points avec sa première balle, contre 72 % pour son adversaire.

Eugenie Bouchard s’est inclinée en deux manches de 6-2 devant Lesia Tsurenko.

«Mon service a fait défaut aujourd’hui, a reconnu Bouchard. Je n’ai pas servi depuis longtemps. En conséquence, je n’ai aucune constance au service. Et on dirait que je me retenais un peu à cause de cette blessure (à l’abdomen). Et je l’ai ressentie un peu plus au deuxième set - ce n’est pas de la douleur, ce sont plutôt des raideurs -, donc je devrai continuer d’être prudente. Mais tout est sous contrôle.»

Bouchard, ex-no 5 mondiale, n’a réussi que sept coups gagnants, soit neuf de moins que Tsurenko pendant ce duel de 65 minutes.

Même entourage

La Québécoise a mentionné qu’elle prévoit participer à Wimbledon, le troisième tournoi du Grand Chelem de la saison, ainsi qu’aux tournois préparatoires d’Eastbourne, dans le sud de l’Angleterre. Elle a ajouté qu’elle prévoyait adopter la même approche pour les prochains tournois, avec le même entourage.

Andreescu disputera son premier match de double mercredi. Elle jouera en compagnie de la Hongroise Fanny Stollar, contre la Tchèque Lucie Hradecka et sa partenaire slovène Andreja Klepac.

Denis Shapovalov, de Richmond Hill, en Ontario, effectuera aussi son entrée en scène en double mercredi. Son partenaire Fernando Verdasco et lui ont rendez-vous avec les Espagnols Marc Lopez et Marcel Granollers.