Après sa victoire à la Coupe Rogers, Bianca Andreescu a déclaré forfait pour le tournoi de Cincinnati, ce qui lui permettra de se préparer en vue des Internationaux des États-Unis.

Andreescu prend congé et ne disputera pas le tournoi de Cincinnati

À l'instar de Rafael Nadal, la Canadienne Bianca Andreescu a décidé de s'accorder une pause cette semaine après sa victoire à la Coupe Rogers.

Andreescu a ainsi déclaré forfait pour le tournoi de Cincinnati, ce qui lui permettra de se préparer en vue des Internationaux des États-Unis, dernière manche du Grand Chelem, présentés dans deux semaines à New York. Nadal a pris la même décision, lui qui a signé sa 5e victoire à la Coupe Rogers après avoir défait le Russe Daniil Medvedev en deux manches.

Andreescu, âgée de 19 ans, est devenue la première Canadienne à gagner ce tournoi en 50 ans lorsque Serena Williams a abandonné en finale.

Cette victoire a permis à Andreescu de faire un bond au classement de la WTA. Elle occupe désormais le 14e échelon, une progression de 13 positions. Rappelons qu'elle occupait le 107e rang au début de l'année. Elle a aussi remporté le tournoi d'Indian Wells en mars.

La Japonaise Naomi Osaka, vaincue par Williams en quarts de finale à Toronto, a repris le sommet du classement féminin, devant l'Australienne Ashleigh Barty, éliminée dès le premier tour à la Coupe Rogers.

Serena Williams a grimpé de deux positions, au huitième rang. Il s'agit de son meilleur classement depuis le début de 2017 lorsqu'elle dominait le classement.

Eugenie Bouchard, éliminée par Andreescu dès le premier tour à Toronto, a encore perdu du terrain, glissant à la 114e position.

Louangée pour son empathie

Des joueuses du passé et du présent ont louangé Bianca Andreescu, non seulement pour avoir remporté la Coupe Rogers, mais aussi pour la délicatesse et la classe démontrées à la suite du retrait surprise de Serena Williams, en finale.

Andreescu a prévalu après que Williams, émotive, a dit de ne pas pouvoir continuer à jouer, en raison de spasmes au dos.

Une décision qui a initialement pris l'Ontarienne au dépourvu, avant qu'elle console rapidement l'Américaine de 37 ans.

«Je sentais que je savais quoi dire parce que je savais exactement ce qu'elle ressentait, à cause de ce que j'ai vécu ces deux derniers mois avec mon épaule et même l'année dernière avec mon dos, a dit Andreescu, 19 ans, lors d'un entretien téléphonique avec La Presse Canadienne, lundi.

Williams a qualifié Andreescu de «vieille âme» et a souligné son esprit sportif. Des mots qui ont touché Andreescu, qui a grandi en idolâtrant la championne de 23 tournois du Grand Chelem.

«J'ai regardé Serena jouer pendant toute ma vie, a dit Andreescu. Elle est une championne et une source d'inspiration, sur le court et en dehors. Qu'elle ait dit ça à propos de moi, c'est plus que super.»

Billie Jean King, icône du tennis, célèbre pour avoir plaidé en faveur de l'égalité hommes-femmes dans le sport, a également salué sa conduite sur les médias sociaux. Elle a dit qu'Andreescu a montré une maturité qu'on ne soupçonnerait pas à un si jeune âge.

«C'est comme ça que les femmes devraient se traiter les unes les autres. Son empathie et son soutien envers Serena étaient admirables», a gazouillé King.  Avec Associated Press