John Velazquez et son cheval Always Dreaming ont remporté le 143e Derby du Kentucky par deux longueurs et trois quarts devant 158 070 spectateurs.

Always Dreaming couronné dans la boue du Kentucky

Always Dreaming a remporté le 143e Derby du Kentucky, samedi. Établi favori 9 contre 2 en compagnie d'Irish War Cry, il a parcouru la piste de deux kilomètres en 2:03,59.
Lors du dernier droit, Always Dreaming s'est détaché de Lookin At Lee pour filer vers la bourse de 1 635 800 $US et l'emporter par deux longueurs et trois quarts devant 158 070 spectateurs. Battle of Midway a terminé troisième, à cinq longueurs.
L'entraîneur Todd Pletcher et le jockey John Velazquez ont souvent fait équipe au fil des années, mais chacun de leur côté, ils n'avaient obtenu que deux victoires en 63 tentatives lors de la course la plus connue du sport. Pletcher avait remporté une première victoire avec Super Saver, en 2010. Velazquez avait quant à lui signé une première victoire en 2011, avec Animal Kingdom.
Ensemble, ils ont été implacables samedi lors de cette journée pluvieuse au Kentucky. Velazquez a utilisé la vitesse de son poulain pour se placer en bonne position au départ. S'élançant de la cinquième porte, il a dirigé Always Dreaming derrière State of Honor, qui a établi le rythme sur la piste détrempée et boueuse. Lors du dernier virage, il l'a doublé et il a distancé ses adversaires. Il n'a plus été menacé par la suite.
«Prêt à en découdre»
Quelques jours avant la course, Pletcher en avait plein les bras avec le poulain. Son comportement était loin d'être celui rêvé. «J'étais très nerveux juste à le voir galoper», a reconnu l'entraîneur.
On peut dire que le grand poulain brun foncé en avait vu d'autres. «Je crois qu'il est arrivé ici et il savait que c'était le temps de bien performer. Il était prêt à en découdre», a noté Pletcher. «La chose la plus importante à faire est d'amener le meilleur cheval au Derby et c'est ce que nous avons fait.»
Deux autres chevaux entraînés par Pletcher ont également couru : Tapwrit a terminé au sixième rang, tandis que Patch (14e) a échoué dans sa tentative de devenir le premier poulain avec un seul oeil à gagner le Derby. 
Always Dreaming a signé un quatrième sacre de suite, prouvant du même coup que sa victoire décisive au Derby de Floride n'était pas un coup de chance. En l'emportant samedi, il a réussi là où son géniteur Bodemeister avait échoué. Il avait pris le deuxième rang en 2012.
L'un des propriétaires d'Always Dreaming est Vincent Viola, choisi initialement par Donald Trump pour occuper le poste de secrétaire à l'Armée de terre, avant qu'il ne renonce pour privilégier ses activités d'homme d'affaires, présent dans la finance et le sport professionnel comme propriétaire des Panthers de la Floride dans la Ligue nationale de hockey.
L'écurie Godolphin, propriété de la famille régnante de l'émirat de Dubaï, a en revanche connu une nouvelle désillusion : Thunder Snow, confié au Belge Christophe Soumillon, s'est emballé dès le départ et n'a pas terminé l'épreuve. La vedette américaine du ski alpin Bode Miller, reconverti dans l'élevage, a vu Fast and Accurate, dont il est l'un des copropriétaires, terminer à la 17e place.
Le Derby du Kentucky est la première des trois épreuves de la Triple couronne. Le Preakness sera couru le 20 mai et le Belmont Stakes le 10 juin. Seuls 12 chevaux ont réussi le triplé, le dernier étant American Pharoah en 2015.  Avec AFP