Les Alouettes devront se passer de Ciante Evans (à gauche), samedi, face aux Lions de la Colombie-Britannique. Le demi-défensif, qui s’est fracturé une main lors d’un entraînement cette semaine, pourrait cependant revenir au jeu dès la fin de semaine prochaine.

Alouettes: Ciante Evans absent face aux Lions

MONTRÉAL— Les Alouettes de Montréal devront se passer du demi défensif Ciante Evans contre les Lions de la Colombie-Britannique.

L’entraîneur-chef, Khari Jones, en a fait l’annonce après l’entraînement de jeudi.

Evans s’est fracturé une main à l’entraînement et ratera la rencontre de samedi, à Vancouver. Jones n’a pas exclu qu’il puisse regagner la formation dès la semaine suivante, par contre.

Par ailleurs, le secondeur Chris Ackie représente un cas incertain. Le Canadien, qui serait touché à une hanche, ne s’est pas entraîné pour une deuxième journée consécutive jeudi.

S’il n’est pas en mesure de disputer la rencontre face aux Lions (3-10), Tevin Floyd le remplacerait.

«Il tente encore de voir s’il peut jouer, a noté Jones. Nous pensons qu’il pourrait le faire, mais les chances de le voir en uniforme samedi sont environ de 50-50. Souhaitons que nous pourrons compter sur son retour au jeu bientôt.»

Sur la ligne à l’attaque, Sean Jamieson a subi une séparation de l’épaule dans la victoire face aux Blue Bombers de Winnipeg, la semaine dernière, et ne sera pas de la formation. Spencer Wilson prendra sa place.

Dans le champ arrière, Shaquille Murray-Lawrence sera aussi tenu à l’écart du jeu, mais comme le vétéran Jeremiah Johnson est en mesure de reprendre le collier, la perte sera moins ressentie chez les Alouettes.

Johnson agira comme second à William Stanback, mais il a aussi ramené des bottés au sein des unités spéciales pendant l’entraînement.

Finalement, Ty Cranston, utilisé au sein des unités spéciales, porte un plâtre qui recouvre en entier son avant-bras et sa main gauches. Bien qu’il ne souffre pas d’une fracture, cette protection était nécessaire afin de ne pas aggraver la blessure. Il sera en mesure d’être en uniforme.

Les séries

En vertu de leur fiche de 7-5, les Alouettes pourraient se qualifier dès cette semaine pour une participation aux matchs éliminatoires. S’ils obtiennent un point dans ce match et que les Argonauts de Toronto et le Rouge et Noir d’Ottawa subissent la défaite, la troupe de Jones sera du tournoi de la Coupe Grey pour la première fois en cinq ans.

«Je ne commenterai pas cela. Tout ce que je veux, c’est gagner le prochain match. C’est tout, a dit Jones. Nous savons que si nous gagnons suffisamment de matchs, nous participerons aux éliminatoires. Alors on ne s’en fait pas avec le fait d’assurer ou non notre place ce week-end. On veut gagner ce match puis le suivant. On regardera ensuite où on en est.

«Battons les Lions. Les choses s’occuperont d’elles-mêmes, a-t-il ajouté sourire aux lèvres. Je ne m’en fais honnêtement pas avec ça.»

Les Argonauts (2-10) recevront les Roughriders de la Saskatchewan (8-4), tandis que le Rouge et Noir (3-10) accueillera les Eskimos d’Edmonton (6-7). Ces deux rencontres seront disputées samedi, avant que les Alouettes ne sautent sur le terrain du B.C. Place.

Les Alouettes confieront leur attaque à Matthew Shiltz pour cette rencontre, puisque Vernon Adams fils purgera sa suspension d’un match pour avoir arraché le casque d’Adam Bighill et avoir tenté de l’atteindre en le lançant dans sa direction.

Shiltz en sera à son deuxième départ en carrière. Il avait amorcé le tout dernier match de l’atroce saison 2017 des Alouettes, qui avaient terminé l’année avec une fiche de 3-15, tout en sachant qu’Antonio Pipkin allait disputer les deux derniers quarts.

Cette fois, à moins d’une contre-performance ou d’une blessure, il sera derrière le centre pendant toute la rencontre.