Les deux légendes du hockey suédois, Peter Forsberg et Daniel Alfredsson ont tenu une conférence de presse conjointe mercredi au Ericsson Globen.

Alfredsson approuve l’acquisition de Duchene

STOCKHOLM — Il ne fait plus partie de la direction des Sénateurs d’Ottawa, mais Daniel Alfredsson pourrait bien avoir eu son mot à dire dans l’acquisition de Matt Duchene quand même.

Le plus grand joueur de l’histoire de la franchise est de passage à Stockholm en tant qu’ambassadeur de la Série Globale opposant son ancien club à l’Avalanche du Colorado, dont l’ambassadeur est Peter Forsberg. Les deux légendes du hockey suédois ont tenu une conférence de presse conjointe mercredi au Ericsson Globen, alors que les deux clubs avaient pris congé d’entraînement, et Alfredsson a laissé entendre qu’ayant quitté en bons termes l’organisation, il parle toujours régulièrement au directeur général Pierre Dorion.

Ce dernier a travaillé plus de deux ans sur la transaction de dimanche, qui a envoyé Kyle Turris à Nashville et plusieurs espoirs et choix de repêchage au Colorado. Ils ont donc eu des discussions à son sujet la saison dernière, avant qu’Alfredsson n’annonce qu’il quittait son poste de conseiller spécial aux opérations hockey pour se consacrer à sa famille à plein temps.

« Il y a un aspect de contrat qui arrivait à échéance dans tout ça. J’étais un bon ami de Kyle et je l’aimais beaucoup comme joueur, c’est difficile de le voir partir. Mais avec Duchene qui s’en vient, on parle d’un joueur excitant. Il va être intéressant de voir ce qu’il va pouvoir faire à Ottawa », a dit l’ancien numéro 11 des Sénateurs. 

« J’ai fait un peu de recherche à son sujet il y a un an et demi, j’ai parlé à des gens qui l’ont connu quand il a joué en Suède (pour Frolunda, son ancien club, pendant le lock-out de 2012-2013) et d’autres qui ont déjà joué avec lui. Il prend le hockey très sérieusement, il aime le sport et il travaille fort en plus de s’occuper de lui-même. On va espérer que ce soit un échange qui fonctionne pour tout le monde. Pour Ottawa, c’est un échange où ils ont laissé partir un centre droitier pour le remplacer par un gaucher, mais ça a déjà fonctionné avant », a-t-il ajouté, faisant référence à l’échange qui a envoyé Mika Zibanejad à New York en retour de Derick Brassard.

Forsberg pensait de son côté que la transaction serait bonne autant pour Duchene que l’un de ses anciens clubs. « C’est un centre qui est capable de jouer dans les deux sens et produire sur le jeu de puissance. Il fait des choses très imprévisibles. Je suis heureux que ça ait fonctionné pour tout le monde, la situation était compliquée. Je suis content qu’il soit rendu avec une équipe qui veut gagner, alors que le Colorado est un peu différent. Ils ont beau avoir connu un bon début de saison, je ne pense pas qu’ils tentent de remporter une coupe Stanley cette année », a dit Forsberg, qui a joué deux parties avec Duchene lors de sa dernière tentative de retour au jeu dans la LNH, en 2010-2011.

Alfredsson, qui effectuera la mise au jeu protocolaire du match de samedi, est heureux de voir la LNH présenter d’autres parties dans son pays, lui qui a vécu l’expérience en 2008 alors que le camp d’entraînement s’était terminé dans son patelin de Göteborg, où les Sénateurs avaient affronté Frolunda (qui alignait alors Erik Karlsson) lors d’un match hors-concours, avant de lancer leur saison régulière avec un programme double contre Pittsburgh.

« Ça avait été une expérience incroyable, je ne pensais jamais vivre ça chez moi. Ensuite les deux jours et demi à Stockholm furent un peu frénétiques, mais c’était amusant. J’aurais aimé mieux jouer, mais on avait gagné un match et on avait perdu l’autre en prolongation. Ça avait été une belle expérience... Ça devrait l’être encore cette année pour les joueurs suédois comme Erik. Et pour les partisans d’ici, c’est encore mieux que ce soit en novembre plutôt qu’au début de la saison, les équipes sont mieux rôdées maintenant », a-t-il souligné.

Occupé avec ses quatre fils qui jouent au hockey mineur, Alfredsson a dit qu’il n’est pas intéressé à occuper un poste d’ambassadeur avec les Sénateurs. Aimerait-il revenir un jour comme DG ou président d’un club ? « J’aimerais être propriétaire », a-t-il blagué, avant d’ajouter qu’il y pensera plus tard si l’occasion se présente. Il était cependant heureux d’annoncer qu’il participera au match des anciens qui sera présenté sur une patinoire temporaire actuellement aménagée devant le Parlement. « Ça va être bien de revoir plusieurs gars avec qui j’ai joué », a-t-il indiqué.

NICK PAUL VA JOUER EN SUÈDE

Maintenant qu’il a mis la main sur Matt Duchene dans une mégatransaction, Pierre Dorion va laisser retomber la poussière un peu.

Le DG des Sénateurs va attendre quelques semaines au moins avant de déterminer si son club a besoin d’autre renfort à l’attaque. 

D’ici là, sa formation devrait avoir récupéré les services de l’attaquant Bobby Ryan, qui se remet d’un index cassé. Il patine à Belleville pendant que le club est en Suède et il devrait recommencer à prendre des tirs au cours des prochains jours.

Dorion veut aussi voir si Nick Paul, rappelé avant le départ de l’équipe pour la Scandinavie, pourrait venir lui donner un coup de main. Celui-ci devrait jouer un des deux matches contre l’Avalanche, a-t-il indiqué, ce qui veut dire que le joueur acquis dans l’échange de Jason Spezza n’est pas seulement une police d’assurance en cas de blessure.

Nick Paul

« Nous pensons qu’il a vraiment fait un pas en avant cette année après une saison ordinaire l’an passé. Donc on veut voir ce qu’on a en Nick Paul. Il était notre meilleur attaquant depuis le début de la saison à Belleville et son rappel est au mérite », a-t-il dit lors d’un point de presse mercredi matin à Stockholm, pendant que les jours profitaient d’un congé d’entraînement.

« Je suis à l’aise avec nos deux gardiens, ainsi qu’avec notre profondeur à la défense. On vient d’ajouter un assez gros morceau, on va voir comment les trios vont “cliquer” et dans un certain temps, on va évaluer si on a besoin d’aide. On peut penser qu’on a besoin d’un ailier gauche, mais ça pourrait plutôt être un ailier droit. Ou encore un centre... On va voir ce qui va arriver », a ajouté Dorion.

Le gardien recrue Marcus Hogberg a été rappelé lui aussi, mais il est là en cas de blessure à un gardien. Il travaille avec l’entraîneur des gardiens Pierre Groulx et au retour de l’équipe en Amérique du Nord, il sera cédé à nouveau au Beast de Brampton, dans la ligue East Coast.

Dorion a aussi mentionné que le passage de son club en Suède le ramène à ses racines de dépisteur amateur : « La Ligue élite suédoise arrête toujours pour deux semaines en novembre et ils présentent alors des tournois pour les moins de 20 ans et les moins de 19 et 18 ans. On allait voir ça en préparation pour le repêchage et le championnat mondial junior, et on allait voir aussi la coupe Karjala (en Finlande) avec l’équipe nationale. Pour l’équipe, c’est fantastique, les Erik Karlsson, Freddy Claesson et Johnny Oduya sont pas mal contents d’être ici, et Marcus Hogberg est ébahi par tout ça », a-t-il ajouté.