Lors du Championnat du monde en République tchèque, Alexis Lafrenière a été sacré joueur par excellence et meilleur attaquant, devenant le premier Québécois à recevoir ce dernier titre.

Alexis Lafrenière vit ses rêves

RIMOUSKI — Au cours des deux dernières semaines, Alexis Lafrenière a atteint les plus hauts sommets auxquels un hockeyeur de 18 ans peut aspirer. Après être revenu du Championnat du monde de hockey junior avec une médaille d’or au cou, deux prix en poche et une cérémonie en son honneur devant des milliers de partisans à Rimouski, voilà qu’il repart jeudi pour disputer le Match des meilleurs espoirs de la Ligue nationale de hockey à Hamilton, en Ontario.

«C’est un rêve d’enfance qui s’est réalisé de jouer le tournoi, a admis le capitaine de l’Océanic. De représenter le Canada, c’était un honneur […] et de gagner l’or avec l’équipe, c’était un moment spécial!» Même si tout va vite pour lui, il garde la tête froide. «Il faut que je reste dans le moment présent, répète-t-il, tel un mantra. J’ai vécu des semaines hautes en émotions. J’essaie de profiter le plus possible de ce que j’ai la chance de vivre.»

Lors du Championnat du monde en République tchèque, celui que ses coéquipiers surnomment «Lafy» a été sacré joueur par excellence et meilleur attaquant, devenant le premier Québécois à recevoir ce dernier titre. «Ce sont de beaux honneurs, se réjouit-il. C’est très flatteur. C’est un surplus. Mais, ce qui m’a le plus ému, c’est la médaille d’or!»

C’est avec un mélange d’excitation et d’appréhension qu’Alexis Lafrenière quittera Rimouski pour prendre part au Match des meilleurs espoirs, où il endossera le rôle de capitaine. «Il faut être prêts parce que tous les joueurs sont hypertalentueux, garde-t-il en tête. Il faut bien se préparer.» À son retour à Rimouski, son objectif sera, avec ses coéquipiers, de soulever la coupe du Président.