Alexis Lafrenière est la troisième recrue par excellence au Canada issue de l'Océanic de Rimouski après Vincent Lecavalier et Sidney Crosby, 2004.

Alexis Lafrenière recrue de l'année au Canada

Alexis Lafrenière est la recrue de l’année dans le hockey junior canadien. Il est le premier Québécois en 21 ans à mériter ce titre.

L’ailier gauche des l’Océanic de Rimouski a été récompensé, samedi, en marge du tournoi de la Coupe Memorial, présenté à Regina. Le dernier patineur né au Québec à décrocher cette mention qui implique les trois circuits juniors majeurs au Canada était Vincent Lecavalier, en 1997.

Lecavalier était aussi un porte-couleurs de l’Océanic. En fait, Lafrenière est la troisième recrue par excellence au Canada issue de Rimouski après Lecavalier et Sidney Crosby, en 2004. Mikhail Grigorenko (2012, Québec), Valentin Zykov (2013, Baie-Comeau), Nikolaj Ehlers (2014, Halifax) et Nico Hischier (2017, Halifax) sont les autres joueurs de la LHJMQ à avoir décroché ce prix prestigieux.

Originaire de Saint-Eustache, Lafrenière a connu une première saison dominante, en tête de tous les joueurs de 16 ans dans la LCH avec 80 points, dont 42 buts, en 60 matchs de saison. Il a ajouté sept points en sept rencontres éliminatoires.

Premier choix du repêchage de la LHJMQ en 2017, il est maintenant déjà sur toutes les listes de recruteurs en vue du repêchage de la LNH de 2020.

Les attaquants Andrei Svechnikov, des Colts de Barrie (Ontario), et Dylan Cozens, des Hurricanes de Lethbridge (Ouest), étaient aussi en lice.

Le prix de joueur junior de l’année au Canada est par ailleurs revenu au petit centre de l’Armada de Blainville-Boisbriand Alex Barré-Boulet et ses 116 points en 65 parties régulières. Le joueur originaire de Montmagny conclut en beauté son passage chez les juniors et tentera cet automne sa chance avec le Lightning de Tampa Bay.

Son coéquipier Alexandre Alain a pour sa part reçu le titre de meilleur joueur-étudiant. Il vient de Québec et a signé un premier contrat professionnel avec le Canadien de Montréal. Comme Barré-Boulet, Alain en était à sa dernière campagne dans les rangs juniors. Ils ont atteint la finale de la LHJMQ avec l’Armada, s’inclinant contre le Titan d’Acadie-Bathurst.