Lundi soir, Alexandre St-Jean a terminé au deuxième rang des qualifications canadiennes sur 1000 mètres, à Calgary.

Alexandre St-Jean touche aux JO

Alexandre St-Jean peut commencer à pratiquer son coréen. Deuxième des qualifications canadiennes sur 1000 m, lundi soir, à Calgary, le patineur longue piste de Québec sera selon toute vraisemblance des Jeux olympiques de PyeongChang, bien que sa place n’est que provisoire d’ici mercredi.

«Je suis vraiment satisfait de ma course. J’avais énormément de pression et je ne me sentais pas au sommet de mes capacités, mais j’ai réussi à faire ce que j’avais à faire», a avoué au Soleil un Alexandre St-Jean visiblement soulagé après son 1000 m. 

Deuxième meilleur Canadien sur cette distance, cette saison, sur le circuit de la Coupe du monde, le patineur de Québec partait parmi les favoris aux qualifications olympiques. Ayant déjà réalisé un temps sous le standard olympique cette saison, ne lui restait plus qu’à se placer sur le podium de la course de lundi soir, alors que trois places dans la délégation canadienne à PyeongChang étaient à l’enjeu. 

St-Jean a livré la marchandise. Parti dans l’avant-dernière paire, le patineur de Québec a signé un chrono de 1:08.52, n’étant devancé que par l’Ontarien Vincent de Haître.

«Ça faisait quelques jours que j’étais stressé. Le défi était vraiment de livrer la marchandise malgré la pression. Comme les autres bons patineurs canadiens sur 1000 m étaient déjà qualifiés pour les Jeux sur une autre distance, j’étais le seul avec beaucoup de pression. Participer aux Jeux olympiques, c’est un rêve et l’objectif de ma saison», a expliqué le jeune athlète qui en serait à une première participation aux JO. 

Bien qu’il ne soit pas encore «mathématiquement sûr à 100%» d’être à PyeongChang, la place provisoire de St-Jean dans l’équipe canadienne semble solide. Comme pour Laurent Dubreuil, la confirmation viendra au plus tard mercredi, lorsque la délégation olympique en patinage de vitesse longue piste sera officiellement dévoilée.

C’est que si plus de 10 patineurs canadiens, toutes distances confondues, se qualifient pour les Jeux, une décision devrait être prise à propos de qui couper. Mais la situation est improbable. Il faudrait que des athlètes réalisent des standards olympiques inattendus aux qualifications olympiques du 5000 m ou 10 000 m, mardi, à Calgary. 

Dubreuil également qualifié au 1000 m

Déjà qualifié provisoirement sur 500 m, sa distance de prédilection, Laurent  Dubreuil devrait également être de la course de 1000 m à PyeongChang, malgré une sixième place aux qualifications de lundi soir. C’est que le patineur de Saint-Étienne-de-Lauzon est le seul autre Canadien, avec De Haître et St-Jean, à avoir obtenu le standard olympique sur 1000 m, cette saison. 

À moins d’une surprise, donc, Dubreuil, St-Jean, Alex Boisvert-Lacroix et Olivier Jean seront tous à PyeongChang, formant le plus grosse délégation de patineurs longue piste québécois aux JO depuis 1998.