Alex Harvey se dit encouragé pour la suite de sa saison après son résultat à Cogne, en Italie. «À un 15 km classique en départ individuel, c’est seulement la troisième fois que je suis dans le top 10 dans toute ma carrière».

Alex Harvey rebondit et termine 10e à Cogne

COGNE, Italie — Sur le parcours relativement plat du 15 kilomètres classique de la Coupe du monde de ski de fond de Cogne présentée dimanche en Italie, Alex Harvey a opté pour des skis de style libre. C’est donc chaussé de skis fartés uniquement avec de la cire de glisse et seulement à la force de ses bras que le fondeur a parcouru la distance pour décrocher une 10e place à cette dernière course avant le début des Championnats du monde.

«Il y avait beaucoup de virages et de faux plats, alors c’était pour moi la meilleure option», a-t-il commenté.

À certaines sections du parcours, les athlètes n’avaient pas le droit de faire de la double poussée. Harvey a donc dû faire du pas alternatif sans fart de rétention sous ses skis, ce qui lui a coûté du temps, surtout au début de la boucle qui était en montée.

«Je perdais beaucoup de temps là et après 800 mètres, j’étais 44e. Je suis content parce que j’ai bien fini la course, contrairement au début de saison où je cassais dans les cinq derniers kilomètres.»

Le Russe Alexander Bolshunov (34 minutes 48,4 secondes) a signé la victoire devant le Finlandais Iivo Niskasen (+ 43,7 secondes) et un autre Russe, Alexander Bessmertnykh (+ 55,9 secondes). Harvey est 10e à 1 minute 40,7 secondes du vainqueur.

Presque prêt pour Seefeld

Les Championnats du monde débuteront mercredi, à Seefeld, en Autriche. Harvey aura notamment comme objectif de remporter un autre titre mondial au 50 kilomètres qui sera disputé en style libre, comme c’était le cas en 2017 lorsqu’il s’était imposé à Lahti. Tous les réglages ne sont pas encore à point, sauf que son résultat obtenu dimanche lui laisse croire que ce n’est qu’une question de temps.

«J’ai connu un très bon camp de préparation, sauf que c’est lorsque je commence à prendre du repos que mon corps fait un shutdown. Je suis en train de sortir de cette phase et je me sentais amorphe à l’entraînement la semaine passée. Mes sensations ne sont pas encore super, mais le résultat est vraiment bon! À un 15 km classique en départ individuel, c’est seulement la troisième fois que je suis dans le top 10 dans toute ma carrière. Nous sommes en altitude et ce sont de bons signes.»

Beau retour de Stewart-Jones

Katherine Stewart-Jones (Chelsea, + 1 minute 44,6 secondes), qui prenait part à sa première fin de semaine de Coupe du monde depuis l’étape de Toblach (Italie) en décembre 2017, a effectué un beau retour alors qu’elle a réalisé le meilleur résultat canadien chez les femmes en signant une 33e place. 48e, Cendrine Browne (Saint-Jérôme, + 2 minutes 49,0 secondes) a qualifié sa sortie de «journée à oublier».

Kertuu Niskanen (Finlande, 27 minutes 24,8 secondes), Nadine Faehndrich (Suisse, + 3,0 secondes) et Natalia Nepryaeva (Russie, + 12,6 secondes) ont été les trois plus rapides du jour.