Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Alex Dumas ainsi que de sa nouvelle équipe, SM Sport Suzuki, envoie un message haut et fort à tous les coureurs du circuit Canadian Pro Superbike Championiship avec deux premières places en autant de jours. 
Alex Dumas ainsi que de sa nouvelle équipe, SM Sport Suzuki, envoie un message haut et fort à tous les coureurs du circuit Canadian Pro Superbike Championiship avec deux premières places en autant de jours. 

Alex Dumas s’empare de la première place au Championnat canadien

Philippe Chabot
Philippe Chabot
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Après deux victoires le 10 et 11 juillet dernier au Calabogie Motorsports Parks en Ontario, le motocycliste de Saint-Augustin-Desmaures Alex Dumas a détrôné sa Némésis, Jordan Szoke, du premier rang au Canadian Pro Superbike Championiship.

Alex Dumas ainsi que de sa nouvelle équipe, SM Sport Suzuki, envoie un message haut et fort à tous les coureurs du circuit Canadian Pro Superbike Championiship avec deux premières places en autant de jours. 

À sa première saison dans le circuit, il se hisse déjà au sommet du classement avec ces deux lauriers de la victoire en poche. Il déloge par le fait même le vétéran Jordan Szoke. 

«Il est l’un des plus grands coureurs de l’histoire du pays avec 14 championnats dans sa carrière. Donc c’est sûr que cette année, mon but va être de le dépasser à tous coups», affirme avec confiance Dumas. 

Même s’il a les devants, enlever son pied du gaz n’est pas une option pour le jeune homme de Québec.

«J’ai déjà été dans ces positions aux États-Unis en 2018 et 2019, ce n’est pas parce que je suis premier que je dois ralentir. Les autres concurrents ont un seul but et c’est de s’améliorer pour me battre» dit sagement l’étoile montante de la course en moto.

Ces bons résultats ne sont toutefois pas apparus par magie. Alex Dumas a dû travailler très fort avec son équipe durant l’hiver pour arriver en force comme il l’a fait le 10 et 11 juillet dernier.

Étant un coureur de moto, il s’est bien sûr pratiqué au volant de son bolide pour travailler les bons muscles et sa conduite, mais il a également fait beaucoup de vélo.


« Pour travailler le cardio et les jambes, il n’y a rien de mieux que du vélo. J’ai déjà essayé la course à pied, mais ça me faisait mal au genou. Je me suis donc concentré sur le cyclisme. »
Alex Dumas

Le corps n’est pas la seule chose qu’un motocycliste doit s’occuper en vue d’une course. 

«Mon mécanicien et moi devons toujours penser comment est-ce qu’on pourrait améliorer la moto, que ce soit la suspension ou même le moteur. S’il y a des trucs qui cloche ou que j’ai certains problèmes, il s’arrange toujours pour les régler. À la fin de la journée, on fait tout en notre pouvoir pour qu’elle aille plus vite sur les pistes de courses», explique Alex Dumas.

La mécanique est un aspect très important du sport, car la moto doit être en excellente état pour atteindre la barre des 300 kilomètres à l’heure lors des courses. Dumas ne peut donc pas avoir froid aux yeux et doit avoir une confiance totale en sa Suzuki GSX-R 1000 ainsi qu’à son équipe derrière lui.

Sa prochaine compétition se déroulera la fin de semaine du 14 et 15 août au Canadian Tire Motorsport Park à Bowmanville en Ontario.