Alex Beaulieu-Marchand

Alex Beaulieu-Marchand croyait mériter mieux qu’une 4e place au Dew Tour

Malgré une cheville tordue dans le parcours de sauts, Alex Beaulieu-Marchand a ensuite réalisé sa «meilleure descente de rampes à vie», selon lui. Alors le skieur en slopestyle de Saint-Augustin croyait mériter mieux qu’une quatrième place, samedi, au Dew Tour.

Un an après la commotion cérébrale qui a failli tuer dans l’œuf son épopée olympique de l’hiver dernier, dont il est revenu avec une médaille de bronze, Beaulieu-Marchand était de retour à Breckenridge, au Colorado.

Joint dans les Rocheuses, le Québécois de 24 ans assurait ne pas avoir repensé à sa mésaventure d’il y a 12 mois. Il en avait plutôt contre les juges qui ne lui ont alloué que 91 points pour la meilleure de ses trois descentes du parcours de rampes.

Avec ses 88,33 points et une cheville droite tordue déjà amassés au parcours des sauts, celui mieux connu par ses initiales ABM a abouti au pied du podium avec 179,33 points, derrière l’Ontarien Evan McEachran (187,34), l’Américain Alex Hall (184,00) et le Suédois Henrik Harlaut (181,67).

«J’étais super content de ma descente de rampes et je pensais sincèrement que ça méritait plus. Mais bon, ç’a l’air que ce n’est pas moi qui décide!» a-t-il laissé tomber au téléphone, lui qui avait gagné le bronze au Dew Tour en 2016.

S’il se disait très heureux pour la victoire de son copain McEachran, intouchable en ce jour, Beaulieu-Marchand remet davantage en question la troisième place du vétéran Harlaut.

Vendredi soir, Beaulieu-Marchand avait aussi participé à l’épreuve streetstyle, où son homonyme et grand ami Alex Bellemare, de Saint-Boniface en Mauricie, avait fini troisième.

Vers les X Games

Beaulieu-Marchand rentre pour sa part à Québec satisfait de sa propre performance et avec la cheville enserrée dans un bandage thérapeutique.

En espérant que la douleur passe vite, puisqu’il doit concocter dans les prochaines semaines son segment vidéo de ski urbain d’une minute et demie en vue de la compétition Real Ski des prochains X Games, fin janvier.

Prestigieuse compétition vidéo pour laquelle le médaillé olympique fera équipe avec le vidéaste Antoine Caron, lui-même un ancien skieur et cycliste de montagne, ainsi que Raphaël Desharnais au montage.

Real Ski allie sport et image avec six skieurs étoiles invités, dont le champion en titre, le Québécois Philippe Casabon, de Grand-Mère, ainsi que Harlaut, deux autres de ses compatriotes suédois et un Américain.

À Aspen, au Colorado, Beaulieu-Marchand participera aussi sur place aux épreuves des X Games de slopestyle et de big air, nouvelle épreuve olympique. Il sera ensuite des Championnats du monde, la semaine suivante, à Park City, en Utah, et garde une place dans son agenda pour la Coupe du monde de Québec, à la mi-mars.