Nommé entraîneur-chef par intérim des Devils à la suite du congédiement de John Hynes, Alain Nasreddine a vécu un moment aigre-doux, mardi, en apprenant la nouvelle, car il remplacera celui qui a été son mentor au cours de la dernière décennie.

Alain Nasreddine à la barre des Devils

NEWARK — John Hynes a payé le prix après que les Devils du New Jersey eurent été incapables de livrer la marchandise face à de grandes attentes créées pas la présence de trois joueurs choisis au tout premier rang du repêchage de la Ligue nationale de hockey.

Hynes a été limogé de son poste d’entraîneur-chef mardi, au moment où les Devils affichaient un dossier de 9-13-4 - le deuxième pire dans la LNH - et occupaient le dernier rang dans la section Métropolitaine.

Le directeur général Ray Shero a fait part de sa décision environ 20 minutes avant que Hynes ne rencontre les journalistes en prévision du match de mardi contre les Golden Knights de Vegas, au Prudential Center.

Du même souffle, Shero a annoncé que le Québécois Alain Nasreddine avait été nommé entraîneur-chef par intérim, et que Peter Horachek sera l’un de ses adjoints.

Le congédiement de Hynes survient au lendemain d’une dégelée de 7-1 des Devils face aux Sabres de Buffalo, un match qui, selon Shero, était difficile à décrire. Cette raclée faisait par ailleurs suite à un revers de 4-0 contre les Rangers de New York, samedi à domicile.

Shero a précisé qu’il avait pris sa décision après le match contre Buffalo, et ajouté le manque de régularité de l’équipe et son incapacité à protéger des avances tout au long de la saison avaient contribué à sa déception. Le début de saison des Devils, qui présentaient un dossier de 0-4-2 après les six premiers matchs, avait également déçu le directeur général des Devils.

«Je ne crois pas qu’un seul joueur a atteint le niveau, et encore moins surpassé, que nous attendons d’eux ou qu’ils attendent d’eux», a déclaré Shero.

«C’est l’aspect qui est décevant. C’est certain que le changement procure une opportunité pas seulement pour Alain Nasreddine mais aussi pour nos joueurs. C’est une occasion pour eux de savoir où nous sommes et où nous irons.»

Shero a déclaré que Nasreddine aura la chance de renverser la tendance, tout en ajoutant qu’il restait encore beaucoup de temps à la saison.

État de choc

Nasreddine dit avoir été en état de choc lorsque Shero l’a informé du changement. Pour lui, il s’agit d’un moment aigre-doux, car Hynes avait été un mentor pour lui au cours de la dernière décennie.

«Je pense que tout le monde dans ce vestiaire est déçu, a confié Nasreddine en parlant de l’équipe. Tout le monde dans ce vestiaire se sent responsable. Tout le monde dans ce vestiaire peut être meilleur.»

Les Devils avaient de grandes attentes avant le début de la saison après avoir réclamé Jack Hughes au premier rang du repêchage, deux ans après avoir opté pour Nico Hischer avec le tout premier choix en 2017.

Taylor Hall, choisi le joueur le plus utile à son équipe en 2018 après avoir aidé les Devils à se qualifier pour les séries éliminatoires, est l’autre ancien premier choix au repêchage.

Hynes est le troisième entraîneur-chef à perdre son poste cette saison, après Mike Babcock avec les Maple Leafs de Toronto, et Bill Peters, avec les Flames de Calgary.

Hynes termine donc son séjour à la barre des Devils avec une fiche de 150-159-45, et il a mené ses hommes à leur première participation aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley en six ans, en 2018.

Hynes occupe également le deuxième rang de l’histoire des Devils aux chapitres des matchs dirigés (354), des victoires et des points (345).

Jacques Lemaire est le meneur pour les matchs dirigés (509), les victoires (276) et les points (619) dans l’histoire des Devils.

Nasreddine a disputé 15 saisons dans la LNH avec les Blackhawks de Chicago, les Oilers d’Edmonton, les Panthers de la Floride, le Canadien de Montréal, les Islanders de New York et les Penguins de Pittsburgh.

Avant d’être nommé entraîneur adjoint des Devils le 17 juin 2015, Nasreddine a occupé pendant un peu moins de cinq ans le poste d’adjoint derrière le banc des Penguins de Wilkes-Barre/Scranton, dans la Ligue américaine de hockey.

Avant le match de mardi, les Devils occupaient le 15e rang de l’Association Est, et le 30e dans le circuit Bettman.