Thomas Dressen retrouvait les pentes exactement un an jour pour jour après s’être blessé le genou droit et s’être disloqué l’épaule à la suite d’une chute à Beaver Creek, au Colorado.

À son retour à la compétition, Thomas Dressen remporte la descente à Lake Louise

LAKE LOUISE, Alb. — À son retour à la compétition après avoir subi une sérieuse blessure, Thomas Dressen a remporté l’épreuve masculine de descente lors de la Coupe du monde de ski alpin de Lake Louise, samedi.

Dressen retrouvait les pentes exactement un an jour pour jour après s’être blessé le genou droit et s’être disloqué l’épaule à la suite d’une chute à Beaver Creek, au Colorado.

L’Allemand a dévalé la piste en un temps de 1:46,81, seulement deux centièmes plus rapidement que l’Italien Dominik Paris, qui semblait se diriger vers une quatrième victoire de suite en descente lors de la Coupe du monde.

Quelques instants avant le chrono de Dressen, Paris avait gâché un scénario de rêve pour les Suisses Carlo Janka et Beat Feuz, qui occupaient tous deux le premier rang en raison d’un temps de 1:47,07. L’Italien a été 24 centièmes plus rapide que les Suisses, grimpant sur la deuxième marche du podium.

Janka cherchait à gagner une première épreuve de descente en 10 ans, après avoir été le plus rapide lors des deux descentes d’entraînement.

En vertu d’un chrono de 1:48,78, Benjamin Thomsen a été le Canadien le mieux classé, à égalité en 30e place. Ses compatriotes Jeffrey Read (46e), Brodie Seger (46e), Cameron Alexander (48e) et James Crawford (57e) prenaient également part à la compétition.

+

MARTA BASSINO REMPORTE LE SLALOM GÉANT À KILLINGTON; GAGNON FINIT 29E

KILLINGTON, Vt. — Marta Bassino n’a pas signé le meilleur temps de la deuxième manche, mais elle a suffisamment bien fait pour se maintenir en tête et enlever les honneurs du slalom géant féminin à la Coupe du monde de ski alpin de Killington, samedi.

Bassino a complété la compétition avec un temps cumulatif d’une minute et 38,19 secondes sur le parcours Super Star, qui avait été écourté en raison des puissantes bourrasques qui ont balayé le sommet.

L’Italienne a retranché 26 centièmes de seconde au chrono de sa compatriote Federica Brignone, et 0,29 à celui de l’Américaine Mikaela Shiffrin.

Pour sa part, Petra Vlhova, qui était deuxième après la première manche, a dégringolé de quatre échelons en deuxième manche pour s’établir au sixième rang, derrière la Suissesse Michelle Gisin - la championne olympique du combiné alpin - et la Française Tessa Worley, dans l’ordre.

Shiffrin, la championne olympique du slalom géant, a conclu cette épreuve dans le top-5 au cours des quatre dernières saisons.

Elle avait fini deuxième lors du premier slalom géant de la saison le mois dernier à Sölden, en Autriche. Il avait été remporté par l’adolescente néo-zélandaise Alice Robinson, qui n’a pu compléter la première manche samedi.

Marie-Michèle Gagnon, de Lac-Etchemin, s’est révélée la meilleure skieuse canadienne en vertu de sa 29e place, à 3,52 secondes de Bassino. Avec La Presse canadienne