James Piccoli, 26 ans, membre de l’équipe canadienne concoctée pour le Tour de Beauce, s’est détaché du groupe de tête à moins de cinq tours de la fin et n’a plus jamais regardé en arrière.

33e Tour de Beauce: le spectacle Piccoli

James Piccoli a donné tout un spectacle, samedi après-midi, sur la Grande Allée. Le Montréalais a remporté haut la main le critérium de Québec, cinquième étape du 33e Tour cycliste de Beauce, pendant que le meneur au classement général et son équipe contrôlaient la course derrière.

La plus importante compétition par étapes de vélo au Canada s’étire chaque année le cou jusque sur la Colline parlementaire. Trente-cinq fois une boucle de 2 km où Piccoli et d’autres se sont échappés du peloton principal après à peine quelques tours pour une petite balade d’une soixantaine de kilomètres à une vitesse moyenne de 44,1 km/h. Ouf.

«Le Tour de Beauce a été ma première course UCI en 2012, alors de gagner l’étape de Québec, la plus belle en Amérique du Nord, c’est vraiment spécial. Ma famille est là et ma blonde aussi. Je suis très content», a expliqué Piccoli en attendant de grimper sur le podium, après quoi il est allé offrir les fleurs du vainqueur à sa douce.

Anglophone s’exprimant dans un très bon français, l’athlète de 26 ans membre de l’équipe canadienne concoctée pour le Tour de Beauce s’est détaché du groupe de tête à moins de cinq tours de la fin et n’a plus jamais regardé en arrière.

Très expressif sous les applaudissements des amateurs alignés en bordure de l’arrivée, autant avec un tour à faire qu’en confirmant sa première victoire professionnelle UCI, Piccoli a finalement devancé ses plus proches poursuivants par 46 secondes. Le chronomètre s’est arrêté après 1 h 35 min 14 s.

Il a ainsi réduit de plus de moitié son retard au classement général. Il se trouve maintenant à 1 min 10 du maillot jaune Serghei Tvetcov.

Piccoli fait aussi partie d’une équipe américaine, Elevate-KHS, avec qui il a gagné le Tour de Southland en Nouvelle-Zélande, en novembre. Cette équipe ne participe toutefois pas au Tour de Beauce et l’a donc laissé y courir avec une équipe neutre, l’équipe canadienne.

Le jaune voit rouge

De son côté, Tvetcov a été tiré par son train bleu d’United Healthcare toute l’heure et demie de course, en tête du peloton principal. Le Roumain de 29 ans n’a donc pas perdu son avance sur les Adam Roberge (20 s, Silber), Jack Burke (22 s, Jelly Belly) et Robert Britton (36 s, Rally).

Le récent champion du Tour de Corée n’apprécie toutefois pas ces écarts ramenés au minimum par les commissaires de course, la veille. Après la casse survenue dans les trois derniers kilomètres de la courte étape de vendredi soir, tous les écarts de l’étape ont été annulés sauf pour les deux coureurs en échappée. Règlement de l’Union cycliste internationale (UCI).

Tvetcov s’est donc levé samedi matin avec cinq rivaux dans le derrière à moins d’une minute, ce qui est encore le cas, au lieu d’un seul comme les premiers résultats officiels l’indiquaient vendredi soir.

Cette chute massive a entre autres causé une fracture ouverte au coude à Diego Milan Jimenez (Inteja), qui a quand même terminé la course! On disait même le Dominicain fâché de ne pas pouvoir reprendre le départ samedi.

«L’organisation a commis une grosse erreur avec les écarts vendredi, mais sinon, j’espère que tout va aller bien pour la dernière étape», a commenté Tvetcov après le critérium, abordant lui-même le sujet.

«Mes gars m’ont gardé frais et même si on roule déjà depuis quatre jours, je crois m’en être gardé pour dimanche. Faudra rouler avec intelligence, parce que l’an dernier, le gars qui a gagné le Tour avait plus de deux minutes de retard avant la dernière étape. Faudra que mon équipe soit futée et contrôle la course», pronostique Tvetcov.

Derrière lui, les gars de l’équipe Silber donneront tout pour «mettre Adam plus haut ou au moins garder sa deuxième place et son maillot rouge», a confirmé Danick Vandale, Franco-Manitobain de 22 ans, deuxième de l’étape de samedi et coéquipier de Roberge.

+

CLASSEMENTS

Cinquième étape

  1. James Piccoli (Canada)  1 h 35 min 14 s
  2. Danick Vandale (Silber)  46 s
  3. Thomas Stewart (JLT Condor)  à 46 s

Général

  1. Serghei Tvetcov (United)  12 h 7 min 56 s
  2. Adam Roberge (Silber)  à 20 s
  3. Robert Britton (Rally)  à 36 s

Meilleur grimpeur: Benjamin Perry (Canada)

Meilleur sprinteur: Serghei Tvetcov (United)

Meilleur jeune: Adam Roberge (Silber)

+

Étape de dimanche

Distance: 122,4 km (circuit urbain)

Départ/arrivée: Saint-Georges

+

La Ville du jour: Saint-Georges (32 771 personnes)

Le Tour de Beauce traverse des trésors d’endroits aux noms uniques. Découvrez l’histoire derrière une simple pancarte sur le parcours de l’étape du jour. (Source: Dictionnaire illustré - Noms et des lieux du Québec, Commission de toponymie)

Le nom de la plus importante ville de la Beauce a été retenu en souvenir du marchand d’origine allemande Johann Georg Pfozer, connu sous le nom de Pozer, qui se porte acquéreur de la seigneurie en 1808. Il recrute 189 Allemands qui s’installent en 1817, mais cette tentative de colonisation ne connaîtra pas un grand succès. Quelques familles les avaient précédés en 1760 et 1775. Sans oublier Saint Georges, cet officier qui aurait tué un dragon à qui une princesse devait être sacrifiée et dont le culte remonte au 5e siècle.