26 marathons en 26 jours, le grand défi de Jessica Lange [VIDÉO]

Courir l’équivalent de 26 marathons en 26 jours, soit 1117 km. C’est l’immense exploit que tentera de réussir Jessica Lange, de Québec, à compter du 20 mai. Un si grand défi pour un si petit bout de femme, qui en a toutefois vu d’autres.

«Je n’ai pas de voiture. C’est pour ça que je cours tout le temps!» lance en riant celle qui est néanmoins arrivée au rendez-vous avec Le Soleil en talons hauts, mardi matin. À moins de quatre semaines du grand départ, elle revient d’un long et intense week-end de Pâques sans lapin en chocolat.

Après avoir s’être testée sur deux journées consécutives de 50 km de course chacune, plus que la moyenne quotidienne de 43 km prévue durant son Grand Défi Tetrotop (T’es Trop Top), Lange et son mari et entraîneur Olivier Le Méner sont allés reconnaître en auto les quelque 980 km de routes, chemins et sentiers qu’elle foulera entre Québec et Halifax.

«Je suis très rassurée et confiante sur ma capacité à réussir ce défi. Mon entraînement a été sur la coche, comme on dit, avec des semaines jusqu’à 210 km de course. Là, je diminue, je suis rendue à 154 km cette semaine», laisse-t-elle tomber de ses yeux clairs et d’un accent qui atteste ses origines françaises.

Elle vient de Rambouillet, porte le nom d’une actrice américaine, mais c’est au Québec, où elle vit depuis 2007, que cette mère de famille de maintenant 39 ans a acquis l’endurance d’une coureuse d’ultrafond et la force d’une survivante de la dépression.

En novembre 2016, deux jours après avoir été incapable de dire à son Olivier qu’elle l’aimait même s’il n’y avait rien de plus vrai, la médecin lui a prescrit des antidépresseurs et... 30 minutes de marche par jour.

«C’était très inattendu, pour moi, raconte-t-elle. J’étais encore dans le déni. Je me disais que ce serait facile, ayant toujours été plus ou moins active dans ma vie, même si je ne l’étais plus. Plus jeune, j’avais été coureuse.

«Mais la première journée, j’ai tout juste réussi à faire 10 minutes, à la marche, et pas sans peine. Mais j’ai persévéré. Je me suis rendue à 20 minutes, puis jusqu’à réussir 30 minutes. La fierté que j’ai eue en moi!

«J’ai ensuite réintégré la course à pied dans ma vie, mais de façon différente. Avant, c’était rapidité, intervalles, les yeux sur la montre. Dorénavant, je le fais en pleine conscience, en écoutant le chant des oiseaux et en saluant les passants. C’est donc grâce à la marche que j’aime courir longtemps», explique Lange.

Mais c’est en entendant l’un de ses deux frères dire que le bonheur lui était impossible, lui qui souffre de schizophrénie depuis la mort de leur mère il y a 24 ans, qu’elle a voulu courir encore plus loin.

L’idée est venue d’un défi transatlantique. De Québec à Halifax, puis de Paris à Chartes, où habite frérot. Pour un très grand total de 1117 km et l’objectif d’amasser 50 000 $ pour la Fondation CERVO de Québec, qui finance la recherche sur les maladies neurologiques, les maladies mentales et les dépendances.

Le projet d’une vie

Un projet qui mobilise beaucoup plus que les 26 jours ou plus sur la route. Lange a pris une année sabbatique de la fonction publique provinciale pour mettre temps, effort et argent sur ce projet d’une vie.

«J’ai retrouvé mon bonheur par l’activité physique, alors j’encourage les gens à bouger plus. Je ne dis pas de courir 1000 km, au contraire! Moi, c’est parce que ça me ressemble, je suis rendue là dans ma vie. Mais je n’ai pas commencé par là non plus, je recommande juste de bouger régulièrement. Si mon message peut aider le plus de personnes, tant mieux», indique celle qui promet un peu de course aussi à son frère, même s’il ne le sait pas encore.

Plus que de bouger, elle désire montrer, entre autres à ses enfants âgés de 15, 13 et 5 ans, «qu’on peut avoir des downs très, très bas et qu’on peut s’en sortir avec la volonté et la combativité. Ils ont vu qu’il n’y a rien d’impossible».

Lange séparera ses journées en quatre tranches de 11 km étalées entre 8h et 18h au rythme de 6 min 30 au kilomètre, elle qui a déjà atteint une vitesse de 4 min 50. 

Pour la suivre, la commanditer ou acheter des kilomètres au profit de la Fondation CERVO : tetrotop.com.