Semaine de la coopération

Lancer une coopérative, étape par étape

Coopérative de consommateurs, de producteurs, de travail, de travailleurs actionnaires ou de solidarité: le modèle coopératif s’adapte au milieu et permet l’émergence d’entreprises aptes à satisfaire des besoins variés. Intégrer le vaste réseau d’affaires coopératif et mutualiste apporte une multitude d’avantages.

Par l’entremise de ses 11 bureaux, la Coopérative de développement régional du Québec propose des services d’accompagnement spécialisé aux coopératives et aux promoteurs de nouveaux projets dans toutes les régions du Québec. Mais pour quiconque souhaite se lancer dans l’aventure, à quoi peut ressembler le processus? Bref aperçu de la démarche.

1. La précoopérative

La réunion d’un groupe de fondateurs se fait à la suite des constats suivants: on partage avec d’autres le même type de besoins économiques, sociaux ou culturels, mais on ne peut pas combler seul ces besoins.

2. La formation d’un comité provisoire

Un comité réalise une étude de faisabilité et une étude de viabilité, élabore un plan d’affaires, étudie des projets de règlements et organise le recrutement de même que la formation des futurs membres.

3. Les règlements de la coopérative

Le comité provisoire prépare les projets de règlement (régie interne, règlement autorisant le conseil d’administration à émettre des parts privilégiées, procédure d’élection des administrateurs, règlement d’emprunt et d’attribution de garanties, etc.) qui seront adoptés lors de l’assemblée d’organisation. 

4. La constitution légale

Le comité provisoire enclenche le processus légal de constitution de la future coopérative par la tenue d’une réunion regroupant au moins cinq personnes. Au cours de cette réunion,
un secrétaire provisoire est nommé, deux membres fondateurs sont désignés pour signer la requête de constitution de la coopérative et les fondateurs sont invités à signer les statuts de constitution de la coopérative.

5. L’assemblée générale d’organisation

Elle marque le véritable lancement de la nouvelle entreprise coopérative. Cette assemblée est tenue au plus tard six mois après sa constitution, le comité provisoire ne pouvant dès lors plus agir au nom de la coopérative.

6. Le démarrage de l’entreprise

Le conseil d’administration nouvellement élu organise la mise en activité de l’entreprise. Il doit notamment embaucher un directeur général, réunir les ressources financières nécessaires, en plus d’établir des politiques et des procédures ad hoc (salaire, embauche et mise à pied, liste d’ancienneté des membres, politique de gestion, etc.). 

7. L’assemblée générale

Les membres de la coopérative constituent l’assemblée générale. Ceux qui y sont présents forment le quorum. Chacun a droit à un vote.