RENDEZ-VOUS ENTREPRENEURIAL

Un accès privilégié à un bassin d’ambassadeurs reconnus

La Chambre de commerce et d’indus­trie de Québec (CCIQ) s’est donné une nouvelle mission: celle d’être accom­pagnatrice. Ce qu’elle faisait déjà, mais qu’elle a accentué en offrant une variété de programmes qui répondent aux besoins des entrepreneurs et des entreprises de la région, et ce, peu importe leur stade de développement.

La Chambre de commerce et d’industrie de Québec (CCIQ) a fait appel à des personnalités d’affaires influentes dans leur domaine, souvent des chefs d’entreprise qui ont surmonté les embûches au fil des ans, afin de partager leur expertise et leurs connaissances aux entrepreneurs, aux intrapreneurs, aux cadres ou professionnels qui suivent leurs pas et qui formeront les prochaines cohortes des ­différents programmes d’accompagnement. Au cours des prochains mois, plus de 150 ambassadeurs auront l’occasion de redonner à la communauté d’affaires.

Parmi eux, Sébastien Vachon, président de Korem Géospatial, s’impliquera pour la deuxième
fois au sein du ­programme TRIADE. Un rôle qui lui tient à cœur. 

«Dans mon parcours, j’ai toujours été ouvert et réceptif aux conseils. Ça m’a fait avancer, mais ça a aussi freiné mes élans qui étaient parfois trop ambitieux ou trop risqués. En 25 ans de carrière, j’ai franchi différentes étapes de croissance, cherché des sources de financement et subi les hauts et les bas de l’industrie», renchérit celui dont l’entreprise s’est positionnée au fil des ans comme un leader en revente de données et de logiciels géospatiaux en Amérique du Nord.

Ainsi, chaque demande de financement marque une étape très importante dans la croissance et l’évolution de son entreprise, estime-t-il. Une réponse favorable ou défavorable peut changer considérablement le parcours d’une entreprise. Il nécessite donc de bien s’y préparer et de s’outiller adéquatement.   

Sébastien Vachon, président de Korem Géospatia

Faire réfléchir 

Ambitieux, les jeunes entrepreneurs se donnent tous les moyens de réussir. «Et avec raison!», lance le principal intéressé. Mais, chaque chose en son temps, nuance-t-il. La patience et la prudence sont de mise: il faut d’abord analyser les différentes options et peaufiner son plan financier. 

«Aujourd’hui, tout va très vite. De façon générale, les entrepreneurs ne se questionnent pas suffisamment avant de laisser leur actionnariat à d’autres investisseurs. Ils devraient être plus protectionnistes», croit M. Vachon. 

En compagnie des 15 autres ambassadeurs de TRIADE, M. Vachon vise à faire réfléchir les participants sur leur vision et leur projet d’entreprise, en partageant notamment ses conseils et son expertise. 

Le programme TRIADE accompagne les entreprises participantes vers l’atteinte de leurs objectifs de financement pour leurs projets d’expansion, ici ou à l’international. Les intéressés qui souhaitent créer un impact fort auprès des investisseurs ont jusqu’au 25 octobre pour s’inscrire. 

Adapter son modèle d’affaires pour mieux gérer les RH

Sébastien Vachon juge que la gestion des ressources humaines est un enjeu majeur et actuel pour les entreprises québécoises. «Cette crise des ressources humaines était écrite dans le ciel, lance le chef d’entreprise. Plusieurs domaines sont saturés et le manque de main-d’œuvre est bel et bien réel. Il faut revoir notre façon de gérer les RH et adapter notre modèle d’affaires en conséquence», dit celui qui s’y est préparé ces trois dernières années afin de maintenir la croissance de son entreprise Korem Géospatial.

Or, créer de l’emploi à tout prix n’est pas la solution, estime-t-il. «Collectivement, de valoriser les entreprises que par la création d’emplois n’est pas un modèle rentable à long terme. Il faut plutôt encourager une croissance stable et saine ainsi que la rétention du personnel, qui est un défi pour plusieurs domaines, dont le nôtre.» 

Les entreprises qui souhaitent se doter d’un plan et d’une vision à long terme pour accroître
leur performance, mieux se ­positionner en phase de croissance et affirmer leur attractivité peuvent toujours s’inscrire à la deuxième cohorte du programme Écosystème RH qui débutera le
18 octobre. 

Une cohorte qui donne des ailes

En participant à la première cohorte de TRIADE, Valérie Bouchard allait chercher des conseils judicieux et de l’expertise pour faire croître sa petite entreprise d’outils pédagogiques pour les familles. Elle a trouvé davantage: un esprit d’entraide et de communauté au sein de la cohorte qui lui a donné des ailes. 

«Bien que nous soyons tous dans des domaines variés, nous vivons les mêmes réalités lorsque vient le temps de chercher du financement, dit-elle. C’est une démarche stressante, voire même intimidante, mais qui peut être enrichissante lorsqu’on est bien préparé et qu’on établit une relation d’affaires.»

Valérie Bouchard, propriétaire et créatrice de Minimo motivation ludique

Faire croître une bonne idée

C’est pourtant en négociant tous les soirs avec son garçon de quatre ans pour qu’il prenne son bain que l’idée à la base de son entreprise lui est venue. Designer graphique à son compte depuis 15 ans, Valérie Bouchard lui a dessiné un tableau de routine quotidienne afin d’encourager sa quête d’autonomie. Est alors née Minimo motivation ludique, qui célèbre ce mois-ci sa deuxième année d’activités. Propulsée par une croissance rapide au Québec, la PME envisage une expansion au Canada anglais. «Les derniers mois ont été consacrés à la traduction de nos produits, à l’incorporation de l’entreprise et à la mise en marché sur Amazon. Nous sommes prêts pour la prochaine étape.»