Rendez-vous entrepreneurial

Quand l'effet cohorte favorise le codéveloppement

La Chambre de commerce et d’indus­trie de Québec (CCIQ) s’est donné une nouvelle mission: celle d’être accom­pagnateur. Ce qu’elle faisait déjà, mais qu’elle a accentué en offrant une variété de programmes qui répondent aux besoins des entrepreneurs et des entreprises de la région, et ce, peu importe leur stade de développement.

Adoptant une approche pro­active et soucieuse d’être à l’écoute de ses membres, la CCIQ a développé, ces der­nières années, une série de programmes d’accompa­gnement et elle continue d’en offrir de nouveaux. «Parmi les six programmes, deux sont inédits et les autres sont propulsés à un niveau supérieur», indique le président du conseil d’administration de la Cham­bre de commerce et d’industrie de Québec (CCIQ), Jacques Topping.

Au-delà des outils pédagogiques et des compétences acquises, les participants de chaque cohorte profitent aussi de l’expertise d’ambassadeurs réputés, d’un réseautage et d’entraide. 

Voici trois des six programmes offerts et dont les nouvelles cohortes débuteront au cours de l’automne.

Jacques Topping, Président du conseil d’administration de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec (CCIQ)

Objectif : le monde

Les inscriptions sont éga­le­ment ouvertes pour former la quatrième cohorte du populaire programme IME Québec. Exclusif en Amérique du Nord, ce programme d’accompagnement est destiné à des entrepreneurs à fort potentiel de croissance à l’étranger ou à l’international, et ce, peu importe leur champ d’expertise. 

Ce qui attend les entrepreneurs sélectionnés? Du codéveloppement, des occasions de rencontres d’affaires stratégiques, une mission en Europe, un diagnostic à l’international, des formations, des ateliers et conférences, un accompagnement personnalisé... en plus d’un accès privilégié à un réseau d’ambassadeurs de haut niveau.

Fort de son expérience comme entrepreneur, Jacques Topping est présentement président de MissionBis, une société de portefeuille, et administrateur de plusieurs sociétés. Il connaît bien les attentes et les besoins des entrepreneurs de la région.

«Parmi les moments forts du programme, il y a le rendez-vous entrepreneurial Europe, qui se déroulera en novembre, et qui vise à rencontrer et à échanger personnellement avec les propriétaires de grandes entreprises euro­péennes. C’est une chance exceptionnelle de réseautage», insiste M. Topping. 


« Les participants de chaque cohorte profitent de l’expertise d’ambassadeurs réputés, d’un réseautage et d’entraide. »
Jacques Topping

Financer ses ambitions

TRIADE permet aux entreprises d’atteindre leurs objectifs de financement en créant un impact fort auprès des investisseurs. C’est un programme qui accompagne les entreprises vers l’atteinte de leurs objectifs de fi­­­nan­­­cement pour leurs projets d’expansion, ici ou à l’interna­tional.

«Convaincre des investisseurs est à la fois un art et une science. Malheureusement, nos entrepreneurs sont souvent mal préparés à aller chercher du financement, constate M. Topping. Vous n’aurez pas une deuxième chance de faire bonne impression lors d’une demande de financement.» 

Le programme donne un coup de pouce aux entrepreneurs dans leur préparation, par des échanges avec des ambassadeurs et par des conseils stratégiques sur l’éventail de types de financement disponibles pour y parvenir.

Consulter les experts

Un nouveau programme s’ajoute à l’offre de la CCIQ. Il s’agit de Conseil consultatif. Comme son nom l’indique, le programme accompagne les entreprises sur une période de six mois afin qu’elles mettent en place un comité de gestion et qu’elles puissent sélectionner les bonnes per­sonnes externes qui le for­meront. 

Contrairement au conseil d’ad­ministration, entité formelle, le conseil consultatif n’a aucune responsabilité légale à l’égard de la gouvernance de l’entreprise, rappelle M. Topping. Il peut cependant offrir une expertise complé­­­men­taire. «Agissant comme un groupe de rétroaction, le conseil consultatif peut mener à une meilleure gestion et contribuer à faire croître l’entreprise», explique-t-il.

Expert en la matière, M. Topping a siégé depuis 2000 sur 25 con­seils d’administration ou comités consultatifs, dont dix à titre de président dans les secteurs financier, numérique, entrepreneurial, associatif, optique et, bien entendu, de la CCIQ.


« Exclusif en Amérique du Nord, ce programme d’accompagnement est destiné à des entrepreneurs à fort potentiel de croissance à l’étranger ou à l’international, et ce, peu importe leur champ d’expertise.  »
Jacques Topping

Xavier Godmaire, Président et cofondateur de Laserax

En pleine expansion, Laserax a doublé ses effectifs l’an dernier, passant de 15 à 30 employés, et compte en engager 30 autres d’ici 18 mois. Une croissance rapide pour cet équipementier qui fournit des systèmes laser industriels dans les marchés de l’automobile et des métaux primaires aux États-Unis, au Mexique et en Europe. Les solutions de Laserax sont utilisées dans des applications de marquage et de nettoyage laser. «Le programme IME nous a permis de rencontrer des chefs d’entreprises aguerris qui ont vécu les mêmes enjeux que nous et, ainsi, de développer rapidement notre réseau», indique le président et cofondateur, Xavier Godmaire.

Mathieu Linteau, Président de Solucycle

Président de Solucycle, Mathieu Linteau participera à la mission commerciale en Europe avec la troisième cohorte du programme IME. Il espère développer un réseau d’affaires afin d’y commercialiser ses solutions en gestion de matière organique. «Nos robots, qui permettent de récupérer les résidus alimentaires des cuisines industrielles, institutionnelles et en restauration, ont un bel avenir en Europe», estime-t-il. Il apprécie la flexibilité du programme IME et son ouverture, et ce, peu importe le champ d’activité des participants. «Nous y trouvons des ressources et des solutions au sein même de la cohorte. Il y a une belle entraide!» 

Francis Lessard, Président de Graph Synergie

Graph Synergie a le vent dans les voiles. L’agence créative en marketing spécialisée dans le domaine de l’immobilier a ouvert un bureau à Miami au début de 2018 et souhaite conquérir de nouveaux marchés. «Nous sommes dans un deuxième cycle de croissance et je cherchais une expertise complémentaire, dit le président, Francis Lessard. La structure de cohorte et d’entraide du programme IME m’a tout de suite intéressé.»

Il salue l’initiative de la CCIQ qui crée ainsi un écosystème entrepreneurial. «Il n’y avait rien de tout ça à Québec il y a dix ans. Il faut saisir les occasions et en profiter comme entrepreneur.»