Ward c. Gabriel: un peu de modération, svp

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Soleil
Dans une allocution au Gala les Olivier, Mike Ward a blâmé les médias pour le harcèlement que subit Jérémy Gabriel. Il a été applaudi par le public.

Ce genre de déclaration aurait été impossible il y a à peine cinq ans. Mais avec la fulgurante montée du populisme, on peut désormais faire porter tous les blâmes aux journalistes. Même pour des choses dont on est responsable. Et tout le monde n’y voit que du feu. L’état du débat public se dégrade à une vitesse folle. Un jeune garçon innocent dans la fleur de l’âge est victime de harcèlement, d’intimidation et de menaces chaque jour à cause de Mike Ward.

Et on donne quatre trophées à ce gars-là? Un peu de modération et de décence, au strict minimum, aurait été de mise.

François G. Couillard, Québec