Vol de données ou d’identité

On peut subir un vol de données, mais on utilise à tort l’expression vol d’identité. Car chaque être humain est défini par une identité unique.

C’est celle-ci que les autorités devraient nous accorder selon nos critères biométriques uniques au lieu d’un numéro aléatoire appelé de façon erronée : numéro d’assurance sociale. La date de naissance, parentalité, empreintes digitales, ADN, structure de l’iris, ce sont ces données non transférables et difficilement modifiables, qui sont déjà utilisées dans certaines industries ou administrations. Certains pays songent à les inscrire sur la carte d’identité de chacun. Nous sommes très en retard au Canada dans ce genre de technologie qu’il serait facile de mettre en vigueur. Qu’attendent nos gouvernements pour utiliser tous ces moyens modernes et efficaces pour définir l’identité de chacun, et ainsi mettre fin aux fraudes possibles?

Gilbert Blachon, Rivière-du-Loup