Québec, se prépare à dépenser plusieurs milliards pour un projet de transport structurant.

Un trambus pour économiser quelques centaines de millions $

POINT DE VUE / Québec, sûrement la plus belle ville du Québec, se prépare à dépenser plusieurs milliards pour un projet de transport structurant qui lui procurera un outil de transport en commun moderne, efficace, flexible, inclusif pour les banlieues et la rive sud, confortable, rapide et abordable.

Beaucoup d’études et de réunions ont accouché d’un tracé perfectible, mais très intéressant, d’un mode de transport mixte qui remplit des besoins différents avec des solutions différentes et adaptées à ces besoins.

Le financement est sur le point d’être bouclé et une seule étude qui devrait se conclure fin août remet encore en question certains points. Tout baigne.

Haro sur le baudet!

J’aime beaucoup ce projet, mais il est possible d’en diminuer le coût et d’améliorer sa modernité, son efficacité et son confort sans l’amputer d’un avantage.

Voici ma suggestion pour épargner énormément, ajouter de la flexibilité, de la fiabilité, du confort et de l’adaptabilité.

C’est très simple, on garde le projet comme tel, mais on remplace les rames de tramways par des rames de trambus (trolleybus) articulés électriques rechargeables à deux essieux motorisés avec un trolley rétractable, air conditionné, WiFi et piles solaires sur le toit.

Certaines zones du parcours sont électrifiées pour recharger les batteries et d’autres ne le sont pas pour protéger l’esthétique urbaine. Chacune des stations est couverte avec possibilité de chauffage en hiver et l’on achète ou valide son billet dans les stations.

Qu’est-ce qu’on y gagne?

Aucun rail, pas de fils dans les zones sensibles, plus de flexibilité de parcours, car il peut circuler partout avec ou sans alimentation. Il peut traverser un pont par exemple, mieux adapté à l’hiver, pas d’aménagements spéciaux pour l’entretien ou le remisage, moins de bruit, facilité accrue aux arrêts et facilité de s’adapter aux changements technologiques futurs. Il peut même continuer un certain temps en cas de panne d’électricité, commode pour sortir du tunnel.

Avec un système d’intelligence artificielle pour le gérer, on économise beaucoup sans rien perdre de ce qui est annoncé, au contraire, on y gagne. Tout peut se faire au Québec et avec rapidité, faisons-en un projet de société où l’expertise acquise est exportable.

Essayez une recherche avec trolleybus sur Internet, impressionnant!