Un gros merci!

Le 13 novembre 2019, j’ai subi une crise cardiaque.

N’eût été de l’efficacité des soins attentionnés, d’abord de l’ambulancier et l’ambulancière et ensuite de l’équipe médicale et du personnel à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, je ne pourrais pas leur dire un «Merci du fonds du cœur». Trop souvent on lit ou on entend uniquement les choses négatives à l’égard de notre système de santé et de services sociaux. Je tiens donc à souligner le dévouement, l’empathie, le respect et l’attention qui m’ont été accordés par toutes ces personnes en un moment où je me suis senti extrêmement vulnérable.

Maurice Lalancette, Québec