Alain Giguère identifie la prétendue faible capacité d’adaptation au changement des citoyens des régions comme explication importante des résultats électoraux du 1er octobre au Québec.

Un fossé rempli de préjugés

BILLET / Le président de la firme de sondage CROP, Alain Giguère, a démontré une ignorance stupéfiante des régions du Québec dans un texte paru le 16 octobre dans L’actualité, intitulé «Quand le fossé se creuse entre la métropole et les régions».

Il identifie la prétendue faible capacité d’adaptation au changement des citoyens des régions comme explication importante des résultats électoraux du 1er octobre au Québec. Montréal, note-t-il, a voté libéral et Québec solidaire, en gros, alors que le reste du Québec a voté Coalition avenir Québec (CAQ) et, dans une moindre mesure, Parti québécois (PQ).

Ainsi, les gens des régions, en votant pour la CAQ, qu’il s’agisse des couronnes de Montréal et de Québec, et dans un ensemble d’autres régions, ou pour le Parti québécois, surtout dans l’Est-du-Québec, ont notamment démontré des craintes par rapport à l’immigration. Il va plus loin en affirmant que «c’est en région que l’on retrouve le moins d’immigrants et que l’on retrouve les taux les plus élevés d’intolérance ethnique».

M. Giguère est à côté de ses pompes en ce qui a trait à l’intolérance. Les régions du Québec réclament depuis des années, l’équivalent de plusieurs mandats gouvernementaux, de vrais services pour attirer davantage d’immigrants. Le Parti libéral du Québec s’est traîné les pieds de façon lamentable afin de donner suite à cette revendication des régions comme la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine, le Bas-Saint-Laurent, la Côte-Nord, l’Abitibi-Témiscamingue, le Saguenay–Lac-Saint-Jean. La Gaspésie bénéficie depuis quelques mois seulement d’un employé du ministère de l’Immigration.

Pour arriver à ces conclusions, M. Giguère s’est basé sur un… sondage, auprès de 1091 personnes dans une douzaine de régions, ce qui signifie moins de 100 personnes par région.
Il dresse ainsi des conclusions aussi profondes sur l’éventail des mentalités des régions à partir d’un échantillon aussi insignifiant. Comment établir un portrait aussi lourd des réalités régionales sans se rendre sur place, sans parler aux citoyens avec plus de profondeur?

Oui, la CAQ a fait du millage sur la question de l’immigration, mais prétendre que cet élément a été dominant est trompeur. Ce parti a eu des résultats assez faibles dans les régions les plus éloignées des réalités urbaines, comme la Côte-Nord et la Gaspésie. Dans bien des régions, cette question n’a eu aucun effet statistique mesurable.

Pour la gouverne de M. Giguère, les gens des régions votent généralement pour un candidat, et en second lieu, le parti qu’il représente doit généralement présenter un bilan favorable au développement de ces régions. Ce qui a nui au gouvernement libéral de Philippe Couillard dans les régions, ce n’est pas sa défense de l’immigration mais bien le passage à tabac des organismes de développement régional de 2014 à 2017 et l’application de l’austérité avec beaucoup plus d’intensité que dans la métropole.

Une autre perle d’Alain Giguère touche l’avenir, qui «sera urbain et favorisera les mégapoles. Il sera multiculturel, ouvert sur le monde, agile, complexe, en constant changement, mû par une technologie intelligente […] Si les villes et leurs citoyens s’adaptent fort bien à ces transformations, étant à l’origine de celles-ci, incarnant ces tendances, il en va tout autrement des habitants des régions».

Dans la mesure où les régions recevront elles aussi les moyens pour s’adapter aux changements, comme la fibre optique en même temps que les grandes villes, les esprits qui s’y trouvent deviendront aussi des agents de changement. Assurer un meilleur équilibre entre l’urbanité et la ruralité empêchera le monde occidental de frapper le mur qui l’attend parce que ce «constant changement» est irréfléchi.

Les pays scandinaves, encore eux, ont montré leur capacité d’arriver à cet équilibre entre développement urbain et développement rural. Un Québec qui s’alignerait sur ce modèle aurait toutes les chances d’égaler ce succès.