Un chef-d’œuvre d’originalité

Tout un spectacle que celui du 25 août 2018 au Palais Montcalm! Un banquet dont tous les services invitaient au plaisir et au ravissement, à la dégustation et à la délectation. Bruno, le Magistral Pelletier, a le don du grand déploiement, de la prestation monumentale tout en jouant sur les cordes de l’intimisme, ce haut lieu de toutes les douceurs, de l’aisance et de tous les conforts. Avec son air bon enfant, ce fut un Bruno Pelletier qui nous accueillait dans tous les espaces de ses savoirs, de son savoir-faire et de son savoir-être.

Vif et au sommet de sa maturité plurielle, l’artiste invité a plongé dans l’océan de l’imaginaire créatif que proposait Jukebox, ciblant rien de moins que la théâtralité pour accentuer tous les reliefs d’une voix exceptionnellement puissante et nuancée à la fois, remarquablement appuyée par un chœur d’exception déployant plus de 200 voix qui s’est activé depuis plus d’un an, sous l’habile direction de Stéphane Leroux, à créer les arrangements qui ont constitué un appui majestueux au répertoire du si inspiré et si inspirant Bruno Pelletier.

Au chapitre des spectacles qui nous sont offerts au Palais Montcalm, ce 25 août 2018 constitue une pièce unique, une pièce de collection pour la mémoire qui jamais ne faillit. Ce spectacle a voulu célébrer la puissance, les douceurs et les charmes de la voix unique de Bruno Pelletier. La célébration fut grandiose, ne fut-ce, entre autre, qu’elle a redonné à l’intimité et à l’accessibilité leurs lettres de noblesse. J’ai l’impression que le Temps des Cathédrales est revenu et que mieux encore est à venir.

Gerry Pagé
Québec