Tunnel: viser la cohérence

La fin de la chronique «Beaucoup de questions encore» de François Bourque du 5 février fait ressortir le dilemme entre les déplacements en automobile et en transport en commun.

Il présente les avantages de l’interconnexion avec le projet de réseau structurant de Québec ainsi que les problèmes de congestion routière inévitables qui surviendront, peu importe où le tunnel débouchera à Québec. Sachant qu’un nouveau lien inter-rives vise à favoriser la fluidité de la circulation, la solution serait de mettre l’emphase sur le transport en commun, mais le gouvernement ne semble pas prêt à le faire si ça devait déplaire aux automobilistes. Si on veut être le plus cohérent possible, il faut pourtant s’orienter vers le transport collectif tout comme il faut tenir compte des données de l’enquête origine-destination de 2017, pour choisir le site du tunnel.

À LIRE AUSSI: Tunnel Québec-Lévis: beaucoup de questions encore

Raymond Martel

Québec