Trop-perçus et primes: précision d’Hydro-Québec

En réaction à la lettre d’opinion «Trop-perçus et primes qui choquent» de Louis Gervais parue le 23 mars

Nous jugeons important d’apporter certaines précisions. Les écarts de rendement n’ont jamais été utilisés pour verser des «bonis» à nos employés. La majeure partie de cet argent est utilisée au bénéfice des clients sous forme de pression à la baisse sur les tarifs futurs. Le reste est remis au gouvernement qui peut ensuite l’investir dans les services publics. Et il ne s’agit certainement pas de surfacturation, car les clients paient toujours leur électricité au tarif fixé par la Régie de l’énergie.

Pour ce qui est des primes remises à certains employés, il s’agit d’une partie de la rémunération globale qui est versée seulement si l’employé atteint ses objectifs. La rémunération incitative constitue un outil efficace pour mobiliser les gens autour d’objectifs de performance précis. Cette partie de la rémunération est, mise à risque, n’est payée que si les objectifs sont atteints.

Cendrix Bouchard, porte-parole