Le maire de Québec Régis Labeaume
Le maire de Québec Régis Labeaume

Trois suggestions pour la densification

En réaction au texte Québec serre la vis aux «densifieurs» immobiliers de Baptiste Ricard-Châtelain paru le 27 avril.

Je suis très heureux que Ville de Québec pense un peu à comment on fait la densification.

Actuellement, je suis outré de l’orientation de la façon que l’on densifie.

Votre article montre une ouverture de la part de la ville, mais seulement après les plaintes des citoyens.

Il y a eu un Jean-Paul L’Allier et maintenant un Régis Labeaume. Deux visions différentes. C’est maintenant que ça n’a pas de bon sens.

Trois suggestions que la ville devrait inclure selon ma vision.

  1. Revoir les distances avec le voisin et la rue en fonction de la hauteur du bâtiment.
  2. Combien de pied carré de verdure appartenant au nouveau projet est exigé par unité d¹habitation. Je n’en vois pas beaucoup sur la route de l’Église et dans bien d’autres projets.
  3. Même si les promoteurs rencontrent toutes les exigences, la ville devrait avoir la possibilité de refuser le projet si le bâti n’améliore pas la qualité de vie des citoyens du milieu. Merci de votre article.